Toi aussi, ouvre gratuitement ton blog de filles !


Toi aussi, ouvre gratuitement ton blog de filles !

Le blog de Heart breaker


Le compte de cette fille est suspendu pour toujours.

1  2  3   Suivant > Fin >>


Chapitre 27: Tic-tac


Quelques heures plus tard....
PDV Katherine
«-Elena! Hurlait Stefan. Elena!
-Tu sais que si elle est avec Blaze, elle ne va pas te répondre? Répliquais-je en enjambant un tronc d'arbre gisant sur le sol boueux. En guise de réponse, il me jeta un regard noir. Je levai les yeux au ciel et tentai de l'appeler à mon tour:
-Elena! Ça fait 5 jours qu'on te cherche alors la moindre des choses c'est de répondre quand l'on t'appelle! J'attendis quelque secondes, le temps que l'écho de ma voix disparaisse de la sinistre forêt. Mmmm....Elle n'est pas là. Constatais-je.
-Non tu crois? Répliqua Damon.
Je fis un effort monumental afin de ne pas lui arracher la tête et continua ma route, essayant de me souvenir du chemin à emprunter.
-C'est encore loin? Demanda Rebekah, telle une petite fille lors d'un long voyage.
-Non, on n'est plus très loin. Répondit Alex, concentré sur sa tâche de pisteur.
-Ah oui? Parce que moi ça ne me dit rien. Dis-je en examinant les arbres autour de moi.
-Tu es sure? Répliqua Alex en s'arrêtant devant un grand chêne.
-Absolument. Répondis-je en m'approchant de l'arbre. Qu'est ce qu'il y a ?
L'hybride ne dit rien, il se contenta de gratter un peu de mousse incrustée sur le vieux chêne.
-Ça te ne dit vraiment rien? Me demanda-t-il. J'observais l'arbre de plus près. Un dessin y était inscrit. C'était un coeur....
Je fronçai légèrement les yeux pour déchiffrer l'inscription gravée à l'intérieur:
Blaze+Kat

Flash-back
Je courais en maillot de bain à travers la magnifique forêt. Mes cheveux volaient dans tous les sens, je riais alors que Blaze tentait désespérément de me rattraper.
« -Tu ne me laisses même pas une chance? Hurla-t-il.
Je me retournai, lui faisant volte-face. Un superbe sourire ornait ses lèvres, il était vraiment beau.
-Personne ne peut me rattraper, Blaze. J'ai tellement couru dans ma vie que je suis devenue accro à la vitesse. Répliquais-je.
-Ce n'est pas plutôt au sentiment de liberté que la vitesse te procure auquel tu es accro? Me questionna-t-il, toujours en souriant.
-Aussi. Dis-je sur un ton enjôleur. Tu sais ce qui est encore mieux que la vitesse? Lui demandais-je en posant mes bras autour de son cou.
-Je crois avoir une idée. Répondit-il sur le même ton.
Il m'embrassa tendrement, toujours avec ce sentiment d'appréhension. Qu'est-ce que les humains pouvaient être pathétiques.
Il saisit une petite branche et s'approcha d'un imposant chêne.
-Tu sais ce que symbolise le chêne? Me demanda-t-il pendant qu'il y graver quelque chose.
-La sagesse? Tentais-je. On dit que plus l'on est vieux, plus l'on est sage.
-C'est étonnant. Rigola-t-il. Quand on voit que tu dois avoir l'âge de ce chêne...
Je rigolais de bon cœur. Avant qu'un détail ne me frappe: il était hypnotisé, il ne pouvait pas savoir qui j'étais. J'allais le plaquer contre l'arbre quand il prit la parole.
-Je sais qui tu es Kat. Mon frère m'en a parlé, il avait peur que tu ne me fasses du mal. Je lui ai dit que j'avais confiance en toi. Dit-il en s'approchant de moi. Je n'ai pas peur de toi.
-Tu devrais pourtant. Répliquais-je froidement. Ma méchanceté ne le choqua pas, il se contenta de sourire et de me montrer l'arbre. Au milieu d'un coeur, une inscription était gravée: Blaze+Kat
-Pourquoi est-ce que tu as confiance en moi? Lui-demandais-je, douteuse. Tu es quoi? Un chasseur? Un sorcier? Non je l'aurais senti....Murmurais-je plus pour moi même que pour lui. Mais bordel pourquoi tu me fais confiance? Hurlais-je.
Il se rapprocha de moi et pris mon visage entre ses mains. Il me regarda stoïquement.
-Parce que je t'aime. »
Flash-back
« -Alors, tu reconnais le chemin ? » Me demanda sarcastiquement Alex.
Je le regardai froidement avant de le bousculer et de poursuivre ma route, sous les rires de l'hybride.


PDV Caroline
Je tentais désespérément d'ouvrir la porte de la pièce dans laquelle je me trouvais sans faire le moindre bruit. Chaque clic de la serrure, chaque grincement de la porte, chacun de mes pas résonnant sur le vieux parquet...Il pourrait les entendre. Je posais une main sur la poignet de la porte, pendant que mon autre main tenait fermement mon collier qui ne faisait que tinter. Plus jamais je ne reporterais ce collier pensais-je. Avec une infinie prudence, je tournais la poignet de la porte, dans un mouvement brusque mais néanmoins assuré. Si quelqu'un me voyait, il penserait surement que je m'évadais, que j'étais retenue prisonnière dans un horrible endroit. Je me retins de rire à cette pensée. J'essayais tout simplement de sortir de la chambre de Klaus Mickaelson sans réveiller ce dernier.
J'inspirais profondément, remplissant mes poumons d'un air frais qui me brûla la gorge. Un peu de courage Caroline, tu peux le faire... A cet instant précis, je réalisai à quel point j'étais pathétique. Je me sauvais en douce. C'était vraiment horrible de lui faire cela. Je lui donnais de faux espoirs, et finalement je le plantais là. Il fallait vraiment que j'arrête de rejeter la faute sur Klaus, sous prétexte qu'il était le parfait coupable. Après tout, il ne m'a pas forcé à coucher avec lui.
J'étais en pleine réfection lorsqu'une voix neutre mais néanmoins légèrement attristée résonna dans la pièce.
«-Tu t'en vas, love?
Je déglutis difficilement tout en pivotant vers lui. Lorsque mon regard croisa le sien, je crus que j'allais fondre. Ses cheveux étaient ébouriffés, son torse dénudé et parfaitement sculpté m'offrait une vue splendide, et ses yeux magnifiques étaient encore légèrement embrumés par le sommeil. Je crois que c'est la chose la plus sadique qu'il ne met jamais faite.
-Non, j'allais juste....enfin....je voulais juste....Bafouillais-je pendant qu'il me regardait sévèrement. Oui bon j'allais partir. Dis-je en m'asseyant sur le lit.
-Tu regrettes? Me demanda-t-il, bien que je n'étais pas tout à fait sure que sa question en soit vraiment une.
Je tournais ma tête vers lui.
-Disons plutôt que j'ai eu peur. Répondis-je
-Peur de quoi? Répliqua-t-il surprit.
-Je ne sais pas vraiment...Constatais-je. Je pense que j'ai eu peur de n'être pour toi qu'un challenge. Et que maintenant que tu as eu ce ce que tu voulais....Je crois que j'ai eu peur de n'être pour toi qu'un coup d'un soir. Dis-je, n'osant pas le regarder dans les yeux. Est-ce ce que je suis? Lui demandais-je dans un murmure.
-Je crois que l'on sait tout les deux que ce n'est pas parce que tu as couché avec moi que j'ai remporté le challenge. Rigola-t-il, ce qui m'inquiéta. J'aurais gagné le jour où tu ressentiras quelque chose pour moi, quelque chose de fort. Et ce jour là, je pourrais dire que j'aurais gagné. J'aurais gagné ton coeur, et crois-moi, je ne le laisserais jamais partir. Dit-il doucement. Je ne savais pas quoi répondre, sa phrase pouvait avoir deux sens. Venait-il de me dire qu'il jouerait avec moi jusqu'à ce que je lui dise que je l'aime? Ou venais-t-il de me faire la plus belle des promesse?
-Tu ne seras jamais qu'un coup d'un soir pour moi, love. Répliqua-t-il, coupant court à mon match mental. Je ne te dis pas que je ne tuerais plus jamais, je ne te dis pas que je deviendrais quelqu'un de bien du jour au lendemain. Je ne peux pas, je ne suis pas comme comme cela. Et je crois que tu le sais. Tout ce que je peux te promettre, Caroline, c'est de veiller sur toi du mieux que je peux. Je ne peux pas te promettre non plus qu'en étant avec moi tu ne courras aucun danger. Tu sais très bien que j'ai des ennemis, beaucoup d'ennemis même. Rigola-t-il. Mais ce n'est pas parce que certaine personne menaceront de te faire du mal qu'elles t'en feront. Tu n'as pas à avoir peur de moi ni de quiconque. Tant que tu seras avec moi, ou même si tu ne choisis de ne pas l'être,  je peux te jurer qu'à partir de maintenant rien de t'arrivera, je te protégerai Caroline. Klaus me détailla un instant, scrutant mon expression qui devait paraître incompréhensible. Et...Pour te prouver ma bonne fois... Il soupira d'exaspération. Je conçois à garder ton double de meilleure amie tranquille. Lacha-t-il. Je le scrutais à mon tour, venait-il de renoncer à son armée d'hybride pour....moi?
Comme si il lisait dans mes pensées, il continua sa phrase.
-Seulement si toi et tes amis, vous arrêtez de tenter de me tuer. 
-Ca va de soit. Répliquais-je. Je te jure que ni toi, ni Rebekah, ni Kol ou Elijah n'aurez à vous inquiéter de ça. Tu as ma parole. Dis-je en me dirigeant vers la porte.
-J'en suis ravis, love. Répliqua l'hybride.
Je lui souris franchement.
-Bon, ce n'est pas que je m'ennuie mais ma meilleure amie est sur le point de se faire tuer par un psychopathe donc...je vais y aller. Dis-je.
-A plus tard, Caroline. Répliqua-t-il en s'approchant de moi.
-A plus tard, Klaus. » Murmurais-je tandis qu'il se rapprochait encore de moi.
Mon téléphone sonna, ce qui eut pour effet de me sortir de ma transe. Je posai mes lèvre sur celles de Klaus et y déposa un léger baisé avant de sortir de sa chambre.

PDV Elena
Tic-tac, tic-tac, tic-tac..... Tout les bruits que j'entendais s'apparentaient à ce son. L'horrible horloge qui trônait au dessus de ma tête, les doigts de Blaze pianotant sur la table en bois, l'eau goûtant du robinet de la cuisine... Le moindre bruit, la moindre de mes pensées me rappelé le temps qui s'écoulait, ma mort qui approchait. Ils ne me retrouveraient pas à temps j'en étais sure. Je ne leur en voulait pas, c'était peut être mieux ainsi. Tout était peut être mieux sans moi.
Je n'ouvris même pas les yeux, ne voulant pas avoir à affronter le sourire sadique de mon tortionnaire. Son téléphone vibra. Même les vibrations régulières de l'objet me faisaient penser au tic-tac de l'horloge.  Il répondit. Il pensait surement que j'étais inconsciente.
Il prononça un mot. Enfin, c'est tout ce que j'avais retenu de la conversation. Après ce mot, tout s'était arrêté, il avait prononcé le nom de son complice. Oh mon dieu....

PDV Rebekah
Nous marchions depuis un bon moment lorsque je me stoppai nette. Personne ne semblait remarquer ce que j'entendais, c'était surement dut à mon statue d'Orginels.
«- Vous entendez? Leur demandais-je.
-Entendre quoi? Tout ce que j'entends c'est Stefan qui essaye désespérément d'avoir du réseau pour papoter avec Blondie. Répliqua Damon.
Je le regardai avec exaspération.
-Donc ça ne t'intéresses pas de savoir que j'entends le coeur d'Elena qui s'affole. Je te jure que si elle continue elle va avoir une crise cardiaque... Dis-je avant que le Salvatore ne me coupe.
-Où est-elle? Demanda-t-il en détachant bien ses mots.
-Prenons à droite. Répliquais-je en m'avançant vers un chemin boueux.
-Comment est ce que tu comptes t'y prendre? Demanda Stefan, qui venait de raccrocher. Je te rappelle qu'on ne doit pas le tuer. Dit-il à son frère.
-J'ai un super plan. » Répondit ce dernier, un sourire vicieux aux lèvres.
J'ouvris la bouche pour dire quelque chose, mais avant qu'un mot n'en soit sortit, Damon brisa la nuque de Katherine.


PDV Caroline
Stefan venait de raccrocher. Je ne savais pas pourquoi mais je n'avais pas un bon pressentiment concernant ce sauvetage, mais j'avais confiance en mes amis, et au moins, dans quelques minutes Elena serait saine et sauve.
J'étais assise au comptoir du Mystic Grill, n'ayant pu trouver le sommeil malgré ma grande fatigue. L'horloge affichait trois heures du matin, étonnement le bar était toujours ouvert.
«- Caroline! Qu'est ce que tu fais là? M'interpella Matt, qui sortait de la réserve.
-Je n'arrive pas à dormir. Répondis-je. Et toi? Tu vas mieux? Lui demandais-je en me remémorant l'enlèvement dont il avait été victime.
-Je vais bien ne t'inquiètes pas. C'est plus pour toi que je m'inquiète....Dit-il avec un regard plein de sous-entendus.
Je le regardai avec incompréhension.
-Bonnie est venue me voir. Lacha-t-il en me servant une vodka orange.
Je soupirai d'exaspération.
-Je pari qu'elle est aussi allez voir ma mère? Supposais-je.
Il me lança un regard désolé.
-Ne lui en veux pas, elle veut juste t'aider. Se justifia Matt.
-M'aider? Répétais-je bêtement. Mais elle ne fait que m'attirer des problèmes! Tu sais très bien que je l'adore mais elle n'a pas à donner son avis sur mes fréquentations.
-Elle n'a pas totalement tord...Murmura-t-il.
-Quoi?! Tu es d'accord avec elle? Hurlais-je.
-Mais Caroline regarde-toi! Tu as faillis tuer Bonnie, tu accordes plus d'importance à ce monstre qu'à Elena qui ne doit avoir plus que....Dit-il en regardant sa montre. 10 heures à vivre! Et encore, qui sait s'il ne la tuera pas avant! Et puis cela fait combien de temps que tu n'es pas allée en cours? Me questionna-t-il.
Le lycée...Encore un truc que j'avais complètement oublié. J'ai dû manqué plus de deux semaines de cours.
-Mais qu'est ce que tu veux que je fasse? Je ne peux pas aider Elena depuis Mystic Falls, Matt. Et puis je suis un vampire, à quoi cela me sert d'aller au lycée ? J'aurais bien le temps d'avoir mon diplôme une fois dans mon éternité. Répliquais-je.
-Qu'est-il arrivé à la Caroline que je connais? Me demanda-t-il durement.
-Je ne suis pas humaine Matt. Je ne suis plus la Caroline Forbes que tu as connue. Et même celle que j'ai été après ma transformation...Je la trouve juste pathétique. Cette fille, a voulu rester humaine par tous les moyens. Mais tu sais qu'elle est le problème? Elle ne l'est pas.
-Ce n'est pas une raison pour être comme cela. Regarde ce que Klaus fait de toi. Cracha-t-il
Je soupirai bruyamment.
-Je n'en ai rien à faire de toi ou de ce que tu penses. De même pour Bonnie et ma mère. Alors maintenant tu sais quoi? Je vais aller retrouver Klaus, et personne ne m'en empêchera. Crachais-je en me levant du siège.
-Mais pourquoi est-ce que tu tiens autant à lui ? Demanda-t-il alors que j'étais près de la porte.
Je me retournais vers lui et haussa les épaules.
-Je ne sais pas, peut être que je l'aime. »

PDV Rebekah
« -Mais pourquoi est-ce que tu as fait ça ? Demanda Alex, désignant du doigt le corps inerte de Katherine.
-Parce que tu vois, ça, c'est mon plan. Répliqua Damon.
-Tu crois vraiment que si tu menaces de tuer Katherine il te rendra Elena ? Demandais-je.
-On peu toujours essayer. Répliqua-t-il avec son éternel sourire sarcastique.
-Et si cela ne marche pas, qu'est ce que tu vas faire ? Demanda Stefan.
-Plan B. Répondit Damon.
-Qui est ? Demandais-je.
-Tu verras bien. Dit-il en poussant une branche d'arbre, qui marquait l'arrêt de la forêt. Devant nous, se trouvez une magnifique colline verdoyante. Une maison en bois trônait fièrement un peu plus loin, le paysage était à couper le souffle. Alex sourit victorieusement :
-Je crois que l'on est arrivé. »





Coucou! Alors oui je sais, j'avais dit qu'ils retrouveraient Elena dans ce chapitre et c'est presque le cas. Mais le problème c'est que j'avais beaucoup de chose à mettre et comme le chapitre est déjà bien long...Bref.


Questions: (Sabrina essaye de ne pas faire allusions au final que tu connais)
1:Alors ce chapitre?
2:Comment trouvez vous le Klaroline?
3:Caroline a bien changé...Tout cette histoire avec Klaus va beaucoup mettre utile pour la suite. Qu'en pensez-vous?
4:Que pensez vous de ce que lui dit Matt?
5:La promesse de Klaus?
6:Certaines lectrices m'ont demandé de parler un peu plus de la relation Blaze/Katherine, donc ce falsh-back?
7:Comment trouvez vous le Blaze humain?
8:Katherine est assez touchante non?
9:Que pensez-vous du plan de Damon?
10:Stefan et Rebekah sont-ils assez présents?
11:Trouveront-ils Elena à temps?
12:Et pour terminé, THE question: Qui pensez vous que Blaze avait au téléphone?
Je crois que j'ai mis beaucoup de question ^^.
Essayez au moins de répondre à quelques unes.
Sabrina, Cynthia, Maëva, Antonella, Coliane, Melanie, Alix et Elena c'est TOUTES LES QUESTIONS. (Et oui on assume le fait d'être VIP XD)


Spoilers sur le chapitre 28: Bon cette fois-ci c'est la bonne ils retrouvent Elena PROMIS+ Elena aura une réaction plutot surprenante...
Heart breaker

Posté le 07.04.2013 à 22:39 - nombre de commentaires : 0  Nombre de vues : 253

 >> Lis les commentaires et participe !


barre blog

Chapitre 26: Vous avez un message


Pas corrigé!!!
PDV Caroline
Je commençais doucement à me réveiller, remuant légèrement. Je me retournais dans le lit et heurta quelque chose. Néanmoins je n'eu pas la force d'ouvrir les yeux.
« -Je sais que tu es réveillée...Murmura-t-on à mon oreille.
J'ouvris les yeux et les leva vers mon interlocuteur : Klaus, ou plutôt son torse contre lequel je dormais.
Je m'écartais rapidement, me redressant.
-Je suis donc si inconfortable que ça pour que tu te relèves si vite ? Rigola-t-il.
Je levais les yeux au ciel, qu'est ce qu'il pouvait m'exaspérer! Soudain je remarquais qu'il tenait mon téléphone.
-Qu'est ce que tu fais avec ça ? Demandais-je
-Oh rien je regarde les SMS que tu échanges avec ta nouvelle meilleure amie. Dit-il en me montrant un message de Rebekah.
-Ce n'est pas ma meilleure amie, Klaus. Répliquais-je en lui arrachant le téléphone des mains. Je jeta un coup d'oeil au message de l'Originel:
« Elena est allée dans une auberge près de Columbus, elle a du se faire enlever sur la route. »
« Elena n'est pas dans l'appart de Blaze. Damon et Katherine ne répondent plus au téléphone c'est énervant ! Sans compter Stefan qui inonde la messagerie de son frère ! »
« Et oh Caroline ! On a plus que 35 heures pour trouver Elena ! »
« Bon j'ai compris : tu es avec Nik ? »
Je me sentis rougir.
-Je suppose que tu les as lu ? Demandais-je
-Il fallait bien que je m'occupe pendant que tu dormais. Se défendit-il
-Et ça ne te serait pas venu à l'idée de me réveiller quand tu as su qu'il ne restait plus que 35 heures à vivre à ma meilleure amie ?
-Et bien je n'ai jamais apprécié Elena...Ironisa-t-il
-Tu n'es qu'un cretin. Répliquais-je
-Mais tu aimes ça. Dit-il en prenant son air charmeur.
Je sortis du lis, m'efforçant de ne pas sourire.
-C'était un plaisir, love ! Dit-il pendant que j'ouvrais la porte. Oh et j'ai enregistré mon numéro dans ton téléphone.
Je me retournais, arquant les sourcils.
-Plaisir partagé, Klaus.» Répliquais-je avant de sortir de la pièce.


PDV Katherine
Le sang coulait dans ma gorge, me donnant une sensation de plaisir inégalable. C'est fou comme un peu de ce liquide peut me faire du bien, j'ai l'impression pendant une seconde, d'être encore humaine, de ressentir les plaisirs de la vie. Les battements affolés du cœur de la fille que je vidais de son sang me tirèrent de mes pensées. Je m'écartais d'elle, elle tomba à terre sur le sol dégoûtant de la ruelle. Je la regardais agoniser, elle me lançait un regard désespéré. Comme si j'allais l'aider rigolais-je intérieurement. Je m'approchais d'elle, je vis ses yeux s'illuminer, elle pensait que j'allais m'arrêter. Au lieu de cela je lui souris sadiquement avant de la vider de son sang, jusqu'à la dernière goutte.
« -Bon tu as finis Katherine ? Demanda Damon. Je levai les yeux vers lui, lui lançant un regard mauvais.
-Tu ne bois pas ? Demandais-je
-Je n'ai pas soif. Répliqua-t-il. Il est où l'hybride ? Qu'on puise y aller.
-Il vide la serveuse du bar de son sang. Répondis-je. Tu es sûr que tu n'as pas soif ? Demandais-je en m'approchant de lui.
-Oui.
-Elena t'a vraiment rendu ennuyeux. Dis-je en m'éloignant, le bousculant au passage.
-Ça n'a rien à voir avec Elena. Répliqua-t-il pendant que je m'éloignais.
-Bien sûr comment j'ai pu croire une chose pareil. Rigolais-je.
-Elle ne m'a pas changé, Katherine. Dit-il en apparaissant devant moi.
-Tu es sur, vraiment sur ? Lui demandais-je en m'approchant un peu plus de lui.
-Certain.
-Alors bois. Dis-je en attrapant une fille d'environ 20 ans qui passait. Tais-toi. Ordonnais-je à la fille.
Damon me regarda et attrapa la fille. Il planta ses crocs dans sa chair, la vidant de son sang, jusqu'au dernier souffle. Il la laissa tomber sur le sol à côté de celle que je venais de tuer.
- Ne me prends pas pour Stefan. Dit-il en s'essuyant la bouche.
Je m'apprêter à répliquer quand Alex arriva.
-On a problème. Dit-il froidement.
-Quel genre de problème ? Demandais-je.
-Ce genre de problème. » Dit-il en sortant son téléphone portable.
Il ouvrit un MMS. Sur la photo, on pouvait voir Elena, attachée à une chaise, la tête pendante, surement inconsciente. Des traces de brûlures et de morsures un peu partout sur le corps. Un message accompagnait la photo :
« Tic-tac, l'horloge tourne. Plus que 34 heures....Blaze.  »

PDV Rebekah
J'observais la route par la fenêtre de la voiture, pendant que Stefan conduisait. Il avait tenu à ce que l'on rejoigne Damon, Katherine et l'autre hybride. Soudain, mon téléphone vibra, ce qui me sortit de mes pensées.
« Désolé j'étais avec ton frère. Qu'est-ce que je peux faire pour vous aider ? Caroline » Je me mis à rigoler ce qui alerta Stefan.
« -Ne me dis pas que c'est encore Caroline, ça commence à me faire peur.
-Si c'est elle. Rigolais-je
-Pourquoi elle n'a pas répondu ? Demanda-t-il.
-Oh elle était avec Klaus. Dis-je en m'efforçant de garder mon sérieux. Elle me demande ce qu'elle peut faire depuis Mystic Falls.
-Elle ne peut rien faire pour Elena. Dit lui juste d'essayer de convaincre Klaus de renoncer au sang d'Elena.
J'hochais la tête et répondit au message de Caroline.
-Tu as de la chance. Dis-je.
-De la chance ? Répéta-t-il, ne comprenant visiblement pas.
-D'avoir trouvé quelqu'un que tu aimes vraiment. Tu es prêt à te battre pour elle, à mourir pour elle. C'est beau. Dis-je.
Il me dévisagea pendant plusieurs instants.
-Tu sais que quand l'on conduit on doit regarder la route ? Ironisais-je.
-Et qu'est ce qui te fait dire que tu ne trouveras pas quelqu'un comme ça. Répliqua-t-il.
-Je t'en prie Stefan, je suis sur cette terre depuis beaucoup plus longtemps que toi, et je n'ai jamais trouvé l'amour.
-Tu n'as jamais été amoureuse ? Me demanda-t-il en fronçant les sourcils.
- Deux fois. Dis-je. Mais eux ne ressentaient pas les mêmes choses, personne n'a jamais était amoureux de moi. Murmurais-je.
-Et qui étaient ces personnes ?
-Oh le premier était un chasseur qui me manipulait. Répondis-je, un pincement au cœur en pensant à Alexander.
-Et le deuxième ?
Je tournais la tête vers lui, le regardant droit dans les yeux. J'inspirai profondément et lui répondit.
-C'était toi.
Il déglutit.
-Ne crois pas que personne n'ait jamais été amoureux de toi, Rebekah.
-Pourquoi cela ? Demandais-je, ne comprenant pas.
-Parce que je l'étais. »

PDV Caroline
Je tournais frénétiquement mon téléphone dans ma main. Devais-je l'appeler ? Après tout ce n'était pas simplement parce que j'avais envie de le revoir. Non, cela n'avait rien avoir avec cela. Je soupirai, renonçant à me convaincre d'un mensonge. Je composais donc le numéro de Klaus.
« Sweety, je ne m'attendais pas à ce que tu m'appelles si tôt. Dit-il.
-On peut se voir ? Lui demandais-je, ne prêtant pas attention à sa remarque.
-Bien sûr. Il faut juste que je fasse quelque chose mais...Disons dans deux heures au Mystic Grill ?
-D'accord. Répliquais-je. A tout à l'heure, Klaus. Dis-je avant de raccrocher.
Je ne pus m'empêcher de sourire en sortant de chez moi. Je marchais, la tête dans mon sac, à la recherche de ma clef de voiture quand quelqu'un m'interrompit.
-On peut se parler ? Demanda froidement cette personne.
Je relevai la tête vers l'individu et ferma les yeux un instant. Je ne voyais absolument pas ce que je pouvais lui dire.
-Ecoute...Commençais-je.
-Non Caroline ! Comment tu as pu nous faire ça ? Tu sais ce qu'il représente au moins ?
Je pu voir les larmes de rage et de tristesse dans ses yeux. Je déglutis, m'efforçant de ne pas pleurer à mon tour.
-Ecoute tu sais que tu comptes énormément pour moi. Mais je t'en supplie je me sens assez coupable comme ça, ne me demande pas de choisir entre toi et lui.
-Je ne te reconnais plus Caroline. Tu as faillis me tuer ! Hurla Bonnie, hors d'elle.
-Mais je le sais ça ! Je le sais ! Et je m'en veux terriblement tu ne peux pas savoir ! Mais juste, laisse-moi ok ? Je sais ce que je fais. Répliquais-je, en larmes.
-Tu sais ce que tu fais ? Désolé Caroline mais je ne pense pas. Tu as failli me tuer mais surtout, Elena est quelque part, seule, en danger. Notre meilleure amie, Caroline, notre meilleure amie ! Et toi tout ce que tu trouves à faire c'est aller flirter avec Klaus ? Celui qui veut sa mort et qui l'a forcé à partir ? Celui qui a ruiné nos vies, sa vie ! Celui qui a tuer Jenna de sang-froid, qui a forcé Stefan à redevenir un  éventreur ce qui a brisé Elena. Est-ce que tu te rends compte de ça ? Hurla-t-elle.
Ses mots me faisaient plus mal qu'un pieu dans le cœur. Elle avait raison, je n'étais qu'une fille égoïste et sans cœur.
-Je suis désolé. Pleurais-je. Je suis tellement désolé !
Mes jambes tremblaient, mes dents claquées, les larmes roulaient sur mes joues. Elle ne parla pas pendant quelques secondes, qui me parurent une éternité.
-C'est trop tard pour ça. Dit-elle en me foudroyant du regard. Tu es morte pour moi Caroline. Ma meilleure amie que j'aimais tant. Pour moi, cette fille est morte.
Elle me regarda haineusement une dernière fois, puis me tourna le dos. Je la regardais s'éloignait et cela me déchirait le cœur, j'étais paralysée. Elle avait raison, j'étais morte.

PDV Elena
J'étais dans le brouillard, je n'avais même plus la force d'avoir mal. A cet instant, tout ce que je voulais c'était mourir. Je m'étais forcée de rester éveiller pendant qu'il me torturait, pour Jeremy. Mais maintenant, je n'avais plus la force de me battre même pour mon frère. Après tout si je mourrais, il aurait enfin une vie normale.
Blaze s'approcha de moi et me claqua.
« -Et oh ! Ne t'endors pas, il faut que tu tiennes au moins 33 heures.
Je rassemblais toute mes forces pour articuler quelque chose.
-Pourris en enfer. Murmurais-je. Il s'apprêta à me frapper de nouveau mais, heureusement, son téléphone sonna.
Il décrocha.
-Oui bien sûr. Dit-il à son interlocuteur. Je me concentrais de toute mes forces pour tenter d'entendre qui était à l'autre bout de l'appareil, mais je n'y parvins point, je n'étais pas un vampire après tout. Entendu. Continua-t-il. Ne t'inquiète pas pour ça. Ils sont allés à mon appartement ? J'en étais sûr, j'ai bien fait de partir. Je dois te laisser, faut que j'empêche la gamine de se vider de son sang. Dit-t-il avant de raccrocher.
-Qui était-ce ? Demandais-je.
-Je ne crois pas que cela te regarde. Répliqua-t-il.
Je n'eu le temps de poser une autre question que je me sentis partir. Je sombrais à nouveau dans le noir, espérant intérieurement que je ne me réveillerai jamais.

PDV Rebekah
Stefan se gara devant un bar miteux. Je sortis de la voiture, suivis du Salvatore. Je m'avançais vers l'entrée du bar, situé dans une ruelle, enjambant plusieurs cadavres au passage. Je levai les yeux au ciel et tira Stefan à l'intérieur qui s'était stoppé devant tant de sang.
Et dire que j'avais trouvé l'extérieur du bar dans un piteux état, ce n'était rien comparait à l'intérieur. Il manquait la moitié du parquet, le bar était défoncé, le plafond était moisit, et une petite dizaine de cadavres jonchaient le sol.
Je soupirai d'exaspération, me dirigeant vers les responsables de ce chaos.
« -Katherine, Damon ! Dis-je faussement enjouée. Ça me fait plaisir de vous voir.
-Et moi ? M'interpella Alex.
- Toi tu as de la chance que je ne t'aie pas encore tué. Répliquais-je.
-Bon, c'est quoi cette histoire de photo ? Demanda Stefan.
-Regarde par toi-même. Dit Damon, visiblement bourré.
Il nous tendit le téléphone, je regardais la photo et ne put m'empêcher d'avoir mal pour elle. Stefan, lui, regarda le cliché avec horreur, il ne put détourner le regard d'Elena, du sang qui coulait de ses blessures, de ses cheveux pendant sur son visage, des brûlures qui ornaient ses bras, de l'horloge éclaboussée de sang qui pendait sur le mur de derrière.
Il ferma les yeux un instant et posa le téléphone.
-Je suppose que personne n'a de plan. Déclara le cadet des Salvatore.
-Exact p'tit frère. Dit Damon en levant son frère.
-Et il nous reste environ 30 heures pour la sauver. Compléta Stefan.
-Mais c'est que tu es devin ! Ironisa Damon.
-Alors on fait quoi ? Demandais-je.
-Je n'en ai absolument aucune idée. Répliqua Stefan. Katherine ? Toi qui a toujours un plan ?
Elle ne répondit pas, elle paraissait absorbée par la photo d'Elena ensanglantée.
-Katherine? L'interpella Damon.
-Alex, elle ne te dit pas quelque chose cette horloge? Demanda la brune, ignorant les Salvatore.
L'hybride se pencha sur la photo, scrutant l'horloge murale à l'arrière-plan.
-Si...Je l'ai déjà vu, mais où ?

PDV Katherine
Je réfléchis rapidement. Où avais-je déjà vu cette horloge ? Alors que je désespérais, un souvenir me revint.
Fash back. 20 Mai 2001.
Blaze courait dans la forêt, me tirant par la main Il se retourna vers moi et me dévisagea, les yeux brillant de désir. Le vent fit volait mes cheveux et le chant des oiseaux résonnait dans ma tête.
« -Où est ce que tu m'emmènes ? Demandais-je, amusée par son comportement enfantin.
-Tu vas voir, c'est un endroit que j'adore. Mon grand-père m'amenait souvent ici avec mon frère quand on était petits.
Je lui souris faussement. Qu'est ce qu'il pouvait être sentimental !
Soudain, il s'arrêta à la limite de la forêt, néanmoins je ne pouvais pas voir ce qu'il se trouvait derrière.
-Ferme les yeux. Me murmura-t-il à l'oreille. Je les fermais, espérant que cela allez être un peu moins ennuyant que mes autres moments passaient avec lui. Je sentis sa main sur le bas de mon dos, il me fit avançait lentement.
-Ouvre tes yeux. Dit-il gaiement.
Je les ouvris, blasé, mais eu le souffle coupé. Nous étions en haut d'une colline, une petite maison en bois se située à ma droite. Devant moi se trouvait la vue la plus magnifique que je n'ai jamais vu. Une grande étendue sauvage, pleine de petits ruisseaux et d'animaux en tout genre. Je sentais leur cœur battre, je les sentais vivre. Je m'avançais vers le bord de la falaise et sentis le vent sur ma peau. Je me surpris à sourire, oui à cet instant j'étais heureuse.
-Blaze...C'est sublime...Murmurais-je.
Il sourit, fière de sa surprise.
-Mon grand-père venait souvent ici, pour se ressourcer. Il disait qu'ici on perd tout repère de temps, c'est pour cela que l'horloge à l'intérieur de la maison ne fonctionne pas. Il voulait que cet endroit soit hors du temps.
Je me retournais vers lui et lui sourit franchement.
-Je sens que l'on va passer un super week-end ! Dit-il en m'entraînant à l'intérieur de la maison. Tu vas voir, ça va être parfait ! »
Flash-back



«- Je sais où elle est...Murmurais-je. Je pense que l'on peut encore la sauver.
-Comment ça tu penses? Répliqua Damon.
-Il faudrait encore que je me souvienne de l'endroit où est la maison...Une chose est sure, elle est au moins à 10 heures d'ici. Répondis-je en me tournant vers Alex.
-La dernière fois que j'y suis allé je devais avoir 5 ans! Se défendit-il
-Donc, tu es en train de me dire qu'Elena est retenue par un psychopathe dans une maison on ne sait où, coupée du monde et à plus de 10 heures d'ici? Demanda Damon.
Je soupirais.
-Exactement. »

PDV Caroline
J'entrais dans le Mystic Grill, les larmes aux yeux. Je ne devrais pas être là, avec lui... Mais une partie de moi arrivait à me convaincre que Bonnie avait tort, et que Klaus n'était pas mauvais pour moi. Je l'aperçu au bar, je souris discrètement, essuyant mes larmes. J'allais tout faire pour me racheter au près d'Elena, je devais le convaincre d'arrêter cette histoire d'hybrides.
« -Salut. Lançais-je. Il se retourna vers moi, son visage s'illumina instantanément.
-Caroline. Je t'en prie, assied-toi. Me dit-il avec son air charmeur.
Je dis ce qu'il m'avait demandé, énervée contre moi-même.
-Alors, pourquoi voulais-tu me parler ? Me demanda-t-il après avoir m'avoir commandé un verre.
-J'aimerais que tu renonces à Elena. Déclarais-je franchement. Finis les numéros de charmes, j'en avais plus que marre de le manipuler.
-Et pourquoi cela ? De toute façon d'après ce que j'ai compris, elle est en très mauvais posture. Répliqua-t-il froidement.
-Ils la sauveront, comme ils l'ont toujours fait. S'il te plait, Klaus, je t'en prie. C'est ma meilleure amie, elle a déjà tant souffert ! Et moi qui suis là...à....être avec toi. Murmurais-je les larmes aux yeux.
-Donc tu considères qu'être avec moi et mal Caroline ? Se braqua-t-il. Ce n'était rien d'autre qu'un plan de manipulation quand tu as faillis coucher avec moi ? Hurla-t-il. Tous les clients du bar se retournèrent vers nous, je pu distinguer quelque rire de garçons de mon lycée, mais je n'en avais rien à faire.
-Je n'ai jamais dit ça Klaus ! Mais oui tu as raison, c'est mal d'être avec toi ! Répliquai-je
-Et pourquoi ça ? Demanda-t-il rageusement.
-Parce que je ne suis pas supposé faire ça...Murmurais-je
-Faire quoi ? Répliqua-t-il.
-Je ne suis pas supposée tomber amoureuse de toi ! Criais-je. Je mis instantanément ma main sur ma bouche, me rendant compte de mes paroles. Heu...Je dois y aller. Bafouillais-je en sortant du Mystic Grill en trombe.
Malheureusement je l'entendis me suivre.
-Tu ne t'en sortiras pas comme ça, Caroline ! Dit-il en me rattrapant par le bras.
-Mais lâche-moi ! Répliquais-je.
-Après ce que tu viens de me dire, je crois que je ne vais jamais te lâcher. Dit Klaus, un sourire aux lèvres.
Les larmes remplirent mes yeux.
-Qu'est ce qu'il y a love ? Me demanda Klaus en essuyant mon visage avec sa main, je frissonnais à ce contacte.
-J'ai peur, Klaus. J'ai peur que mes amis ne veuillent plus de moi. Répondis-je, laissant couler mes larmes.
-Si ces personnes t'abandonnent pour cela, alors elles ne méritent pas que tu tiennes à elle. Répliqua Klaus, ce qui me fit sourire. Kol avait prononcé exactement la même chose, ils n'étaient pas frère pour rien.
-Tu crois que je ne devrais pas avoir peur ?
-Je crois que tu devrais arrêter de faire passer tes amis avant tout. Murmura-t-il en se rapprochant dangereusement de moi. Nous n'étions plus qu'à quelque millimètres, heureusement que je n'étais pas humaine, je serais morte sur le coup. Je louchais sur ses lèvres, il s'en rendit compte et me rapprocha encore un peu plus de lui. Il posa sa main sur ma joue, ce qui me fit l'effet d'une décharge électrique. Il se pencha vers moi, pour capturais timidement mes lèvres. Je ne réagis pas pendant un court instant, sous le choc. Puis je perdis toute notion de temps, je répondis à son baisé sans hésitation. Ses lèvres m'avaient manquée, je ne me sentais bien que quand elles étaient posées sur mes lèvres. Ma main se perdit dans ses cheveux pendant que ses mains descendirent jusqu'à mes hanches. A cet instant je me sentais bien, heureuse. Je n'aurais jamais cru dire cela mais Klaus Mickaelson était le seule qui puise me rendre heureuse. Bien sûr, j'ai aimé Tyler comme je ne l'avais jamais fait, et je l'aimerais toujours, mais là ce n'était pas comparable. Tyler était celui qui me poussait à rester en vie, Klaus était celui qui me donner envie de vivre.







Coucou! Alors avant que quelqu'un ne me le dise, si on en voit le bout de cette histoire d'enlèvement! Tout ce passera dans le prochain chapitre ne vous inquiétez pas.
Sinon ce chapitre?
La photo?
Le flash-back?
A qui pensez vous que Blaze téléphonait?
Caroline? Caroline/Bonnie? Caroline/Klaus?
Comment trouvez vous Elena?
Que pensez vous de Rebekah? De Katherine?
Spoilers sur le chapitre 27: Et bien comme je vous les dit, ils vont bientôt retrouver Elena...Mais dans quel état?
Heart breaker

Posté le 07.04.2013 à 22:38 - nombre de commentaires : 0  Nombre de vues : 260

 >> Lis les commentaires et participe !


barre blog

Chapitre 25: Brothers.


PDV Caroline
Quand je vis là où mes pas m'avaient amenée, je me maudis intérieurement. Pourtant, le plus assurément possible, je sonnais à la porte de cette maison. La porte s'ouvrit rapidement.
« Caroline ? Demanda mon interlocuteur avec étonnement, étonnement qui fut bien vite remplacé par un sourire malsain.
- Ton frère est-là ? Répliquais-je froidement.
- Je ne savais pas que tu étais aussi pressée de le revoir...Dit-il sur un ton plein de sous-entendus. Mais je t'en prie, entre.
J'entrais dans la demeure, bousculant cet homme bien trop hypocrite pour moi au passage.
- Doucement ! Rigola-t-il
- Où est-il ? Répétais-je, agacée.
- Il avait une affaire importante à réglée, ne me demande pas quoi je n'en sais rien. Il ne devrait pas tarder. Dit-il en me tendant un verre de vodka.
- Non merci. Dis-je.
- Allez ! Ne me dit pas que tu n'en as pas envie, et puis tu es un vampire, ce n'est pas un verre d'alcool qui va te tuer.
Je levai les yeux au ciel et lui arrachai le verre des mains, avant de le vider de son contenu.
- Bon alors Caroline, que veux-tu dire à mon frère ? Demanda-t-il en s'asseyant sur un fauteuil moderne.
- Ça ne te regarde pas. Répliquais-je, la voix tremblante, m'asseyant à mon tour.
- Non, tu as raison, laisse-moi deviner ! Tu veux lui dire que tu l'aimes à la folie et tu es prête à mourir pour lui et bla bla bla...Rigola-t-il.
- Ta gueule, Kol. Crachais-je.
- Non mais sérieusement ?
- Je ne sais pas. J'ai peur de ce qu'il me fait, il me change. Lâchais-je. Non mais attends j'étais en train de me confier sur mes sentiments au vampire le plus psychopathe qu'il puisse exister ? Bah dit donc Caroline, tu es tombée bien bas...
- C'est bien le changement.
- Pas quand ça veut dire perdre toutes les personnes à qui tu tiens. Répliquais-je tristement.
Il ouvrit la bouche, certainement pour dire une blague bien sinistre, mais rien n'en sortit. Il finit toute fois par dire :
- Si ces personnes t'abandonnent pour cela, alors elles ne méritent pas que tu tiennes à elle.
Ce fut à mon tour de ne pas savoir quoi dire.
- Mais si je me perds moi-même ? Demandais-je.
- Ton humanité ne s'en ira pas, Caroline. Elle ne s'en va que si l'on souffre, et qu'on souhaite ne plus rien ressentir. Tu ne te réveilles pas un jour sans humanité, ça serait bien trop facile. Répondit l'Originel, le regard dans le vague.
- Qu'est ce qu'il t'est arrivé pour que tu la perdes ? Demandais-je, curieuse.
- Tu poses trop de questions. Répliqua-t-il froidement.
- Désolée...Murmurais-je.
- Ce n'est pas grave, Caroline. Peut-être qu'un jour je te raconterais cette histoire. Mais mon moment gentil de la journée est terminé. » Ironisa-t-il.
Sur ce, il sortit, me laissant seule face à mes pensées.

PDV Katherine
Damon se gara à l'entrée de la ville, sur un petit parking.
« -Il nous reste combien de temps ? Me demanda-t-il.
- Quarante-trois heures. Dis-je en regardant mon téléphone.
Il soupira et sortit de la voiture, j'en fis de même, suivie d'Alex.
- Alors ? Où est-ce que c'est ? Demandais-je à l'hybride.
- Pas loin. Mais vous comptez faire quoi au juste ?
- Rentrer, poignarder, torturer, tuer, sauver Elena. Répliqua Damon en s'avançant.
- Attends ! L'arrêta Alex en le rattrapant par le bras. Tu es obligé de le tuer ?
- Non, non, je vais gentiment lui dire de ne plus recommencer sous peine d'être mis au coin ! Ironisa le Salvatore. Mais bien sûr que je vais le tuer ! Ça te pose un problème, peut être ? Demanda Damon en s'approchant dangereusement d'Alex.
- Ouais, ça m'en pose un. C'est mon frère. Tu peux le torturer si tu veux, mais tu ne peux pas le tuer. Répliqua l'hybride sur un ton menaçant.
- Et comment comptes-tu m'en empêcher ? Répliqua le vampire sur le même ton.
- Je pourrais te briser la nuque ou t'arracher le cœur.
- Je pourrais faire de même. Cracha Damon.
- Bon ce n'est pas que votre joute verbale n'est pas amusante, mais pendant que vous vous engueuler, Blaze est là quelque part, avec Elena. Intervins-je en détachant bien le nom de mon sosie.
- Je ne vais pas le laisser ruiner mon plan. Me répondit le vampire.
- Damon, tu sais que seul Alex sait où habite Blaze ? Et que si tu le tues tu ne trouveras jamais Elena ? Répliquais-je en arquant les sourcils.
Un sourire apparut sur le visage de l'hybride.
- La vie d'Elena contre celle de mon frère ? Marchanda-t-il.
- C'est bien parce que je n'ai pas le choix. Dit Damon. Bon il est où cet appartement ?
- Suivez-moi. »
Sur ce, moi, Damon et Alex avancions vers l'appartement de Blaze. J'espérais vraiment qu'ils seraient là, car l'heure tournait...

PDV Rebekah
J'entrais dans une petite auberge suivie de Stefan, nous l'avions aperçue sur la route, et Stefan avait insisté pour vérifier qu'Elena n'y était pas passée.
« Tu peux être sûre qu'elle n'est pas venue, mais bon...Marmonnais-je en me dirigeant vers le comptoir de la réception. Attends moi ici.
- Bonjour, bienvenue à l'auberge des lilas. Me dit une vielle dame.
- Bonjour, je voudrais vous demander un renseignement. Avez-vous vu une jeune fille de 18 ans, grande, aux cheveux brun et lisse ?
- Oh vous savez mademoiselle je vois plein de personnes passer ici. Quel est son nom ?
- Elena Gilbert.
- Non je suis désolée cela ne me dit rien.
- Vous êtes sûre ? Lui demandais-je en l'hypnotisant. Mais si Blaze l'avait déjà hypnotisée, cela ne servait à rien.
- Absolument.
- Très bien, au revoir Madame. Dis-je en me dirigeant vers Stefan.
- Attendez ! Vous. Dit-elle en s'approchant de Stefan. Je vous ai déjà vu...Murmura-t-elle.
- Honnêtement je ne vois pas, Madame. Répondit le Salvatore.
- Oh mais si bien sûr ! Je vous ai vu en photo ! La photo est tombée du portefeuille d'une de mes clientes. Vous étiez dessus, vous, elle, et un autre homme aux yeux bleus.
Stefan me regarda comprenant qu'il s'agissait d'une photo de lui, Elena et Damon.
- Et comment s'appelait cette cliente ? Demandais-je.
- Oh heu....Katherine, Katherine Pierce. »


PDV Caroline
« Que faisais-tu avec mon frère ?
Je me retournai et découvris Klaus, qui venait de rentrer chez lui.
- Oh rien...Il...me parlait. Bafouillais-je.
Il ne parut pas très convaincu, il abordait une expression étrange, on aurait dit...de la jalousie.
- Et que fais-tu ici ? Me demanda-t-il
- Je voulais te parler.
- De quoi ?
- De nous...Murmurais-je.
- Ravi d'apprendre qu'il y a un nous. Dit-il en s'asseyant sur le fauteuil que Kol venait de quitter.
- Ecoute Klaus...Je ne sais plus quoi penser. Quand je suis avec toi, je me sens bien, vivante, en sécurité. Je me sens moi-même. Je vis un sourire se dessiner sur son visage. Mais d'un autre coté...Son sourire s'évanouit. J'ai peur, j'ai peur de toi, j'ai peur de ce que je peux ressentir et surtout j'ai peur de moi. Je n'ai pas envie de changer, car quand je suis avec toi, je change. J'ai failli tuer ma meilleure amie juste parce qu'elle t'avait insulté ! Je ne me reconnais plus. Et je ne veux pas changer, pas si cela signifie perdre les personnes que j'aime, Klaus. Parce que si je ne change pas, je ne peux pas être avec toi.
- Je n'ai jamais voulu que tu changes. Dit-il en se rapprochant de moi.
- Mais je suis obligée Klaus ! Quel avenir nous avons si je ne change pas ? Tu es l'exact opposé de moi ! Je ne me nourris pas sur les humains, sous peine de craquer, je ne contrôle pas ma soif. Je suis incapable de faire du mal à qui que ce soit, je suis faible, je passe mon temps à essayer de me persuader que je suis encore humaine en allant au lycée, en organisant des fêtes... Mais tu sais quoi ? Je ne suis pas humaine ! Et ça me manque horriblement ! Mais quoi qu'il en soit, tu ne peux pas être avec une fille aussi immature que moi...
- Caroline, tout ce que tu viens de te reprocher est ce qu'il y a de plus beau en toi. Tout ce que tu ressens, tout ce que tu fais, tout ce que tu penses, il y a un mot pour décrire cela, l'humanité. Et ce n'est pas parce que tu évolues légèrement que tu changes, que tu deviens quelqu'un d'autre.
Il me regardait avec compassion, je ne l'avais jamais vu comme ça. Il essayait de me rassurer.
- Tu le penses vraiment ? Demandais-je en refoulant mes larmes.
Il s'assit sur le canapé, à mes côtés.
- Evidemment. Tu es parfaite comme tu es, n'en doute pas.
Je lui souris timidement, sourire qu'il me rendit beaucoup plus franchement.
- Merci, Klaus.
- Merci pour quoi ? Demanda-t-il.
- D'être là pour moi. Surtout avec tout ce que je traverse en ce moment.
- De rien, love. »
Je posais ma tête sur son épaule et sentit sa main jouer avec mes cheveux. A ce moment précis, je me sentais bien, apaisée, bien la première fois depuis longtemps. Je fermais les yeux, je ne devais pas avoir dormi depuis plusieurs jours. C'est donc avec soulagement que je finis par m'endormir sur son épaule.

PDV Katherine
Damon défonça la porte de l'appartement sans ménagement. Je levais les yeux au ciel, niveau discrétion, il assurait.
Il entra dans la pièce suivi d'Alex. Je soupirais et j'entrai à mon tour.
« Blaze ? Tenta son frère.
- Ils ne sont pas là. Constatais-je, n'entendant pas le cœur d'Elena battre.
- Mais ils y étaient. Répliqua Damon.
- Pourquoi ? Demandais-je.
- Le gilet. Dit-il en désignant un boléro noir posé sur le canapé. C'est à Elena.
- Il nous a devancé...Dis-je.
- Putain ! Hurla le Salvatore en jetant un cadre photo contre un mur. Où elle est ?
- Je n'en ai absolument aucune idée... » Murmurais-je en observant la pièce en désordre, sûrement dû au départ précipité de Blaze et Elena.
Je regardais mon téléphone : quarante-deux. Il nous restait exactement quarante-deux heures pour retrouver Elena à travers le pays, car sinon, elle mourrait.




Coucou! Oui bon il est un peu court mais comme je l'ai mis très rapidement...
Je sais qu'il n'y a pas de PDV Elena, mais ça fait plus de suspense, et oui je suis sadique.  Oh et désolé pour les fautes mais ma correctrice est en vacances....

Ce chapitre est un peu centré sur les relations de frères donc:
Stefan/Damon?
Alex qui veut sauver son frère?
Kol prouvant à Caroline que son frère est bon pour elle?
Ensuite:
Katherine, comment la trouvez vous?
Damon? Vous ne le trouvez pas trop stressé pour Elena?
Stefan?
Rebekah?
Caroline? 
Oh et surtout:
Le Klaroline?
Elena est en mauvaise posture...Que pensez vous qu'il va se passer?
Spoilers sur le chapitre 26: Flash-backs Katherine/Blaze...
Heart breaker

Posté le 07.04.2013 à 22:36 - nombre de commentaires : 0  Nombre de vues : 281

 >> Lis les commentaires et participe !


barre blog

Chapitre 24: 48 heures


PDV Elena
Je n'osais pas parler, je ne savais pas quoi dire, pas quoi faire.
« Elena ? Est-ce que c'est toi ? Répéta Damon, me tirant de mes rêveries.
- Oui...Murmurai-je, les larmes aux yeux.
- Tu vas bien ? Où es-tu ? S'empressa-t-il de me demander.
Je fermais les yeux, cherchant mes mots.
- Je vais bien...Ecoute-moi attentivement, Damon. Je ne peux pas te dire où je suis, je ne dois pas. Un homme me retient, je ne peux pas te dire qui, sinon il me tuera. Crois-moi, il est capable de me tuer pour obtenir ce qu'il veut. Lâchais-je rapidement.
- Blaze ? Demanda-t-il haineusement.
L'intéressé me regarda, surpris.
- Comment sais-tu ça ? Demandais-je.
- Très longue histoire. Qu'est ce qu'il te veut ? Dit-il avec un ton étrangement calme.
- Il veut se venger de toi et de Stefan... Pleurais-je. Ne fais rien de stupide Damon, je t'en supplie. On va juste lui donner ce qu'il veut.
- Et qu'est-ce qu'il veut ? Hurla-t-il.
Je réfléchis à sa question, m'apprêtant à donner une réponse. Mais je n'en avais pas. Je ne savais pas ce que Blaze comptait faire de moi, et je n'étais même pas sûre qu'il le sache lui-même.
- Je ne sais pas Damon, je pense qu'il veut juste se venger, vous faire souffrir. Déclarais-je, toujours en pleurs.
Mon kidnappeur me regarda intensément, il semblait avoir compris quelque chose, mais il ne me dit pas quoi.
- Damon...Murmurais-je.
- Elena, ça va aller, ok ? Je vais venir te chercher. Je te retrouverais, je te le promets. Je tuerais ce con et je te ramènerais chez toi. Ne t'inquiète pas pour Klaus, on s'en occupe. En attendant, je te jure que tout ira bien, je ne laisserai rien ni personne te faire du mal. Tu m'entends ?
J'hochais simplement la tête même si il ne pouvait pas me voir.
- Fait attention à toi, s'il te plait. Réussis-je tout de même à dire entre deux sanglots.
- Tu ne crois tout de même pas qu'on se débarrasse de Damon Salvatore aussi facilement ? Dit-il, essayant de me faire rire, en vain.
- Promets le moi. L'implorais-je, essuyant mes larmes du revers de la main.
- Je te le promets. Répliqua-t-il doucement. Elena ?
- Oui ?
- Je t'aime, ne l'oublie jamais.
Avant que je n'aie eu le temps de répondre quoi que ce soit, Blaze m'ordonna de dire au Salvatore de venir me chercher. Je le regardais surprise.
- Et où est ce qu'on est ? Lui demandais-je.
Un sourire malsain vint se dessiner sur son visage. Il m'arracha le téléphone des mains et déclara solennellement :
- Où elle est ? C'est à toi de trouver. Tu as quarante-huit heures, pas une de plus. Et si tu ne la retrouves pas avant. Dit-il en s'approchant dangereusement de moi. Je la tuerais.»
Sur ce, il raccrocha, et sortit de la pièce. Me laissant seule, choquée.

PDV Caroline
J'étais lamentablement affalée sur mon canapé, à regarder une série débile, n'ayant pas eu le courage de retourner au manoir. Je me contentais de pleurer toutes les larmes de mon corps. Le plus pathétique dans tout cela, c'est que je n'avais aucune idée de la raison qui me pousser à être dans cet état. Certes, j'avais rompu avec Tyler, mais même si je tenais énormément à lui et que je l'aimerais toute ma vie, je n'étais plus amoureuse de lui. Alors pourquoi pleurais-je ? Peut-être tout simplement car ma vie était pitoyable. Ma mère ne me prêtait guère attention, je suis tombée amoureuse d'un vampire qui se servait de moi pour atteindre ma meilleure amie, j'ai été transformée par une salle folle, sosie d'Elena, dans l'unique but de la séparer de Stefan, mon petit ami loup-garou a été lié à un taré d'Originels qui l'a transformé en hybride. Sans compter que je suis irrésistiblement attirée par ce psychopathe d'Originel, ce qui m'a poussé à rompre avec Tyler, qui a tant souffert pour moi.
Je soupirais. Je me levai du canapé, attrapai mon téléphone et essayai pour la énième fois d'appeler Elena. Bien entendu, elle ne répondit pas. Je me décidai donc à envoyer un SMS à Rebekah et un autre à Katherine, puisque Damon ne me répondrait sûrement pas.
La réponse de l'Originelle ne se fit pas attendre :
« On est en train de faire tous les motels de Columbus, tu n'imagines pas le nombre de drogués qui traînent dans ces trucs. Tu en es où avec Nik ? Tu as empêché la Bennett de le tuer ? »
Et merde le sort ! Comment avais-je pu oublier cela ?
« Il m'a raccompagnée chez moi. Je m'occupe du sort, ne t'inquiète pas. Tiens moi au courant pour Elena.»
Je pris mes affaires et sortis de la maison en courant. Il fallait absolument que j'empêche Bonnie de faire ce sort, peu importe les conséquences.

PDV Katherine
Alex et moi attendions patiemment, assis sur le capot de la voiture, pendant que Damon faisait les cents pas en pestant contre on ne sait qui.
« - Bon, Damon, tu ne vas pas rester là à t'énerver pendant des heures! Je te rappelle que tu as quarante-huit heures pour la sauver et ce n'est pas en tournant en rond que tu vas la ramener. Le temps passe ! Le brusquais-je.
- Et depuis quand tu te soucies de moi ou d'elle? Hurla-t-il
- Je m'en contre fiche d'elle! Mais je n'ai pas envie d'avoir à te ramasser à la petite cuillère une fois que Blaze aura planté ses crocs dans son cou. Répliquais-je
- Il ne la tuera pas, je le tuerai bien avant qu'il ne l'envisage! Cria le Salvatore.
- Il faudrait peut-être savoir où elle est pour ça, non? Demandais-je, sûre de la réponse.
- Et tu sais où il pourrait être?
Je souris, bien que je n'aie jamais réellement fait attention à Blaze, j'avais quand même retenu quelque chose d'utile.
- Deux options possibles, soit chez ses parents, soit chez Elise. Dis-je en me remémorant le prénom du premier amour du vampire.
- La maison familiale à brûler en 2006 et Elise est morte il y a longtemps. Me coupa Alex.
- Quoi ? Hurlais-je. Mais où est-il ?
- Je n'en ai absolument aucune idée. Répondit l'hybride.
- Mais ce n'est pas possible! S'emporta Damon. Tout ça c'est à cause de toi, Katherine ! Si tu n'avais couché avec ce mec, si tu ne lui avais pas fait croire que tu l'aimais avant de le planter en transition on n'en serait pas là !
- Ma faute ? Mais c'est à cause de qui qu'elle est parti ? C'est à cause de qui qu'elle a cette vie ? Qu'elle est obligée de fuir Klaus hein ? Ce n'est pas moi qui aie voulu, égoïstement, rester avec elle ! Ce n'est pas de ma faute mais de la tienne !
Je n'étais plus qu'à quelques millimètres de lui, je lui avais hurlé dessus littéralement. Je voulais bien être gentille et l'aider à récupérer mon sosie, mais il ne faut pas exagérer.
- Si tu crois que je vais t'aider après ça tu te trompes Damon. Je ne suis pas le bon sosie. Continuais-je.
- Ok Katherine, ok ! Je veux que tu m'aides ! Ça te suffit ça ? J'ai besoin que tu m'aides à la retrouver, s'il te plait. Répliqua-t-il le plus sérieusement du monde.
Je ne rêvais pas, Damon Salvatore était en train de me demander mon aide? Il devait vraiment être désespéré...
- Bien. Comment est morte Elise ? Demandais-je à l'attention d'Alex.
- Après que tu sois parti, Blaze s'est réveillé. En voyant que tu n'étais plus là et que tu l'avais mis en transition, il a couru voir Elise. Malheureusement, il n'a pas pu se contrôler et la vidée de son sang.
- Oh...Murmurais-je.
- Tu sais où il habite? Demanda Damon à l'attention de l'hybride.
- Oui, je sais où il est. Et comme il ne sait pas que je suis avec vous...
- Il se croit en sécurité chez lui. Complétais-je.
- Bon, allons lui rendre une petite visite de courtoisie. » Répliqua Damon.

PDV Rebekah
« Toujours pas ! Criais-je à t'attention de Stefan qui attendait dans la voiture pendant que j'hypnotisais le directeur de l'hôtel dans le but d'obtenir des informations sur Blaze ou Elena.
- On a fait tous les motels de cette ville ! Hurla-t-il. Où est-elle ?
- Une chose est sûre, elle n'est pas à Columbus. Dis-je en montant dans la voiture.
- On a tout fait...Murmura-t-il. Et si...
Il n'eut pas le temps de continuer que la sonnerie de son téléphone le coupa.
«- Allo ? Décrocha-t-il
- Hey p'tit frère. Répliqua Damon, que j'entendis grâce à mon ouïe vampirique. On a un gros problème.
- Quoi ? Qu'est-ce qu'il se passe ? S'enquit Stefan.
- C'est Elena. Disons que ce con de Blaze a trouvé plus amusant de nous laisser quarante-huit heures pour la sauver, sinon...
- Sinon quoi ? Murmura Stefan.
- Sinon il la tue.
Le cadet déglutit difficilement.
- Tu as un plan ? Parce qu'ils ne sont pas à Columbus. Finit-il par dire.
- L'hybride nous emmène chez lui. En espérant qu'il y soit.
- Et si elle n'y est pas ? Paniqua Stefan, ce qui m'énervait au plus haut point.
J'entendis Damon soupirer.
- Il vaut mieux qu'elle y soit. » Répondit-il avant de raccrocher.

PDV Caroline
J'entrai avec fracas dans le manoir et me dirigeai vers le salon, plus remontée que jamais.
« Bonnie ! Hurlais-je.
Je la vis accourir vers moi.
- Qu'est ce qu'il y a ? Tu as des nouvelles d'Elena ?
- Non, toujours pas. Répliquais-je froidement. Il faut que je te parle.
- De quoi ? Me demanda-t-elle.
- Je ne veux pas que tu tues Klaus. Murmurais-je.
Elle ne répondit pas, elle était bien trop choquée.
- Ne me dit pas que tu l'aimes ? Finit-elle par dire.
- Non. Mais je ne peux pas te dire que je ne ressens rien pour lui...Dis-je d'une voix à peine audible.
- Oh non ce n'est pas vrai. Dit-elle plus pour elle-même que pour moi. Mais qu'est ce que je suis supposée faire moi, Caroline ? Tu me demandes de choisir entre mes deux meilleures amies !
- Mais non, absolument pas ! Répliquais-je
- Mais réfléchis un peu ! Si je ne tue pas Klaus, Elena ne pourra jamais revenir à Mystic Falls !
- On trouvera un moyen Bonnie ! On en a toujours trouvé un ! Mais je ne veux pas qu'il meure !
- Ce n'est qu'un monstre ! Il est irrécupérable !
- Il ne l'est pas ! Hurlais-je en la plaquant contre le mur, sortant mes crocs. Il ne l'est pas.
Bonnie me regarda choquée, elle avait peur de moi.
- Tu es sûre ? Regarde ce qu'il a fait de toi. » Cracha-t-elle.
Je la lâchais brusquement, elle tomba à terre. Oh mon dieu qu'est-ce que j'avais fait ?
Trop honteuse pour rester en face de mon amie, je m'enfuis lâchement à vitesse vampirique.






Coucou! Oui bon ce chapitre est un peu court, mais comme le 23 était très long.
L'idée de Blaze?
Le coup de téléphone Delena?
Katherine/Damon?
Caroline qui bête les plombs pour sauver Klaus?
Caroline/Rebekah?
Spoilers sur le chapitre 25: Un personnage vraiment surprenant va apporter des réponses à Caroline sur ce qu'elle doit faire avec Klaus...
Heart breaker

Posté le 07.04.2013 à 22:35 - nombre de commentaires : 0  Nombre de vues : 281

 >> Lis les commentaires et participe !


barre blog

Chapitre 23: Tourner la page


JUSTE UN PETIT TRUC : Je tiens à préciser, pour ceux qui ne le savent pas (je vous rassure je ne le savais pas non plus) que Columbus et Cleveland sont toutes les deux dans l'Ohio, et sont donc proches même si Columbus est plus près de Mystic Falls.


PDV Caroline
Juste après que Katherine ait prononcé ces paroles, Damon avait décidé que nous devions aller chercher Elena, et bien entendu, nous étions tous de cet avis, sauf Katherine qui préférait tuer Klaus. Mais le Salvatore lui avait rappelé que tout cela était de sa faute, et que donc elle n'avait qu'à " fermer sa gueule de garce et lui dire quel autoroute il faut prendre pour aller à Cleveland". La Petrova avait donc demandé à Alex de nous accompagner car il savait où était son frère, celui-ci avait évidemment accepté puisque Klaus était prêt à le tuer pour m'avoir torturée moi et sa sœur.
Voilà pourquoi, Damon, Katherine et Alex étaient dans une voiture en direction de Cleveland, et Stefan et Rebekah dans une autre en direction de Columbus, car apparemment Elena devait s'y rendre selon Alex.
Je soupirais en regardant Bonnie canaliser ses pouvoir. Je me sentais mal car, avant de partir, Rebekah m'avait demandé de veiller sur son frère. Et j'avoue que même sans cela, je ne pouvais pas laisser Klaus mourir. Bonnie, remarquant ma gène, lâcha ses grimoire et en me regardant intensément.
« -Qu'est ce qu'il y a? Me demanda-t-elle, suspicieuse.
-Rien, Bonnie, rien. Répondis-je, nerveuse
-Mais qu'est-ce que tu as?
-Elle n'a pas envie que Klaus meurt. Répondit froidement Tyler qui venait d'entrer dans la pièce.
-Quoi ? Non ! C'est juste que...
Je voulais trouver des mots qui prouveraient que je voulais réellement que ce monstre meurt, mais je n'y parvenais pas.
-Arrête de me prendre pour un imbécile. Me répondit-il posément. Je sais que tu tiens à lui.
Je tournais la tête vers Jeremy pour que Tyler ne remarqua pas mes joues qui viraient aux rouges, mais le regard dégoûté du Gilbert n'arrangea rien à mon embarras.
-Excusez-moi. Dit je en partant de la pièce, bousculant l'hybride au passage.
Je courais dans la rue sans savoir ce que je faisais, ni où j'allais. Je me sentais tellement mal de lui mentir, j'avais quand même failli coucher avec le mec à cause de qui il a tant souffert. Mais quel genre de fille étais-je? Les larmes coulaient sur mes joues, emportant mon maquillage avec elles. Pour couronner le tout, je me sentais mal vis à vis d'Elena, car j'étais presque soulagée qu'elle ait des ennuis ce qui permettait de légèrement repousser la mort de Klaus. Comment pouvais-je lui faire ça? Elle était ma meilleure amie!
Je m'écroulai, et tombai à terre, contre un arbre. C'est à ce moment que je me rendais compte que j'étais dans la forêt. « Tant mieux » pensais-je, personne ne pouvait me voir pleurer toutes les larmes de mon corps. Mon téléphone sonna, laissant "Good time" retentir dans la forêt. Je le jetai contre un arbre, ce n'était pas le jour pour me parler de bon moment.
-Saloperie de portable de merde! Pestais-je pour moi-même.
-Du calme, love.
Je n'osais pas me retourner. Klaus? Sérieusement? Il ne manquait plus que lui. Je pouvais distinguer la moquerie dans sa voix, et je n'étais pas d'humeur à le supporter.
-Dégage, Klaus. Lâchais-je, les larmes dans la voix.
-Ça ne va pas? Me demanda-t-il beaucoup plus sérieusement, en apparaissant devant moi.
Je relevai la tête, le scrutant. Il avait une expression bizarre, on aurait dit...de l'inquiétude. Mais je devais sûrement rêver.
-A ton avis? Demandais-je en essuyant mon maquillage, ou ce qu'il en restait.
-Qu'est ce qui ne va pas? Me demanda-t-il en s'agenouillant à ma hauteur.
Je faillis exploser de rire. Qu'est ce qui ne va pas? Toi.
Mais je ne pouvais pas répondre ça, voilà pourquoi je me résignai à répondre:
-Tyler.
-Encore ce foutu chien! Qu'est ce qu'il t'a fait? Me demanda-t-il, s'énervant. J'allais répondre quand quelqu'un le fit à ma place:
-Il n'accepte pas le fait que SA copine soit amoureuse d'un monstre comme toi.
Je hoquetai de peur tout en tournant la tête vers celui qui avait dit cela.
-Tyler... » Murmurais-je.



PDV Katherine
Damon tapait nerveusement sur le volant depuis au moins une demi-heure, ce qui avait le don de m'énerver.
« -Arrête ça !
Il arrêta un instant, tourna sa tête vers moi, me fit un sourire diabolique et recommença en disant :
-J'arrêterais quand Elena sera assise dans cette voiture, saine et sauve.
Je soupirais, regardant Alex qui dormait à l'arrière de la voiture.
-Il en a de la chance, LUI. Dis-je en croisant les bras.
Il ne répondit pas, préférant regarder la route.
-Alors, content d'avoir enfin eu ce que tu voulais ? Demandais-je.
-De quoi tu parles ? Demanda-t-il.
-Je parle d'Elena. Répliquais-je
Ses mains se crispèrent sur le volant de sa voiture.
-Elle n'est pas à moi, et elle ne le sera jamais. Répondit-il.
-Je t'en prie Damon, tu as lu la lettre. Elle a parlé de Stefan comme son « grand amour », qu'elle « l'aimerait toujours » qu'elle veut qu'il « retrouve quelqu'un qui l'aimera comme elle l'a aimé » et qu'elle « adorera cette personne ». C'est ce qu'on dit quand on parle du passé. En revanche pour toi, elle ne t'a pas souhaité le bonheur avec quelqu'un d'autre, non, elle a dit que tu méritais d'être aimé, et qu'elle t'aimait.
Le Salvatore ne dit rien, son visage restant bloqué sur le mien. On aurait dit qu'il analysait mes paroles, qu'il les digérait.
-Regarde devant, je n'ai pas envie d'avoir un accident. » Dis-je en désignant la route, tout en me renfonçant dans mon siège.
Il tourna la tête mécaniquement, les yeux dans le vide.

PDV Rebekah (oui, j'espère que vous allez aimer)
Un rayon de soleil vint se poser sur mes yeux, ce qui eut pour effet de me réveiller Mince! Je m'étais endormie contre la vitre. J'avais baissé ma garde... Mais il faut dire que je n'avais pas fermé l'œil depuis longtemps. Je regardais Stefan qui conduisait:
« -Bien dormi ? Me demanda-t-il
-Si on veut...On est bientôt arrivés?
-Si on veut. Répliqua-t-il, pour m'énerver.
Je soupirais longuement en tapant du pied ce qui fit sourire Stefan.
-Tu sais qu'on dirait que tu as 5 ans?
Ce fut à mon tour de sourire.
-Ce n'est pas parce que j'ai plus de 1000 ans, que je dois me comporter comme une veille sage, ou comme Elijah, ça revient au même.
Il me regarda longuement avec de me demander sérieusement:
-Est ce que tu allais vraiment nous aider à tuer ton frère?
Je déglutis, qu'allais-je lui dire? Au début, j'en été capable, mais après...Je n'ai pas pu m'empêcher de penser que je ne pouvais pas tuer mon frère.
-A ton avis? Répliquais-je.
-Non, tu ne voulais pas qu'il meurt.
-Et je n'étais pas la seule...Murmurais-je en me recollant contre la vitre.
-De quoi tu parles? Demanda Stefan
-Réfléchis. Répondis-je simplement, n'ayant pas la force de lui raconter toute l'histoire.
-Je ne vois pas de quoi tu... Commença-t-il avant de se couper. Ne me dis pas que...? Il n'osait pas finir sa phrase.
-Si, c'est Caroline. Répondis-je
-Mais pourquoi? Me demanda-t-il
Je levai les yeux au ciel, il est bête ou quoi?
-Parce qu'elle est amoureuse de lui. »

PDV Elena
Du noir, je ne voyais que du noir, j'avançais doucement dans ce qui me semblait être un couloir. Soudain, je me mis à courir, j'étais envahie par la peur. Je courais sans m'arrêter, faisant voler mes cheveux et rebondir mon collier de verveine. Mais comment était-il arrivé là ? Ce n'était pas le moment de me poser la question. Quelqu'un me suivait, ce qui me fit redoubler de vitesse. Mais cette personne me rattrapa et me colla contre un mur, c'était Blaze. J'essayais de trouver de l'air mais ses mains sur mon cou m'en empêchèrent. Ma tête me faisait mal, on aurait dit qu'elle allait exploser. Soudain, il me lâcha, me prit par le bras et m'emmena dans une pièce.
« -Tu vas enfin pouvoir choisir. Me dit-il.
-De quoi tu parles ? Demandais-je, apeurée.
-Tu vas choisir l'un des deux. Répliqua-t-il, sur un ton sinistre.
Il alluma enfin la lumière, qui m'éblouit. J'entendis des gémissements, je me retournai et découvris Stefan et Damon, tous les deux assis sur une chaise. Je plaquai ma main contre ma bouche. Que faisaient-ils ici ? Blaze leur avait-il fait du mal ? Mais de quel choix parlait-il ? Ne me dit pas que....Oh mon dieu.
-Ne me dit pas que c'est ce que je pense. Dis-je
-Si, tu choisis. Je veux me venger de Katherine et surtout de ces deux cons, et comme apparemment elle tient à eux...Je vais en tuer un, comme ça Katherine souffre, celui qui meurt souffre, et l'autre souffre de la mort de son frère. Et en bonus tu souffres aussi !
Je le regardai, ébahie. Comment pouvait-on être aussi cruel ? Je relevai la tête et répondis froidement :
-Je ne choisirai pas.
-Oh mais si ! Tu vas le faire, parce que sinon, les deux mourront.
Je déglutis difficilement. Je risquai un regard vers les frères et le regrettai aussi tôt, ils étaient tous les deux couverts de sang, Stefan avait plusieurs balles en bois éparpillées sur son corps, et Damon un pieu dans le ventre. Je voulais crier mais rien ne vain, à la place une larme coula sur chacune de mes joues.
Je me retournai vers Blaze et lui hurlai dessus :
-Tu n'es pas obligé de leur faire ça ! Si tu veux tuer quelqu'un, tue-moi ! Je n'en ai rien à faire ! De toute façon vu le nombre de fois où j'aurais dû mourir, ça doit être mon destin ! Merde quoi, tu n'as pas à te venger d'eux ! Ils n'ont rien fait de mal, c'est Katherine qui t'as fait croire qu'elle t'aimait, pas eux ! C'est elle qui t'a planté après t'avoir transformé pas eux ! Alors si tu veux vraiment te venger, va tuer Katherine, mais ne les tue pas. Ils ont subi la même chose que toi, elle leur a fait la même chose en 1864 ! Ils sont comme toi, à un détail près, eux ils sont passés à autre chose.
En disant cela, les larmes avaient dévalé mes joues. J'étais dans un état de colère monumental. Si seulement j'avais été un vampire...Il serait déjà mort déchiqueté.
Blaze déglutit, une lueur traversa son regard, mais s'éteignit aussi tôt.
-Choisi. Lâcha-t-il
Je soupirais et regardai difficilement les deux frères.
-Elena...Murmura Damon.
Je me dirigeai vers lui et m'accroupis pour être à sa hauteur.
-Hey, ça va aller, ok ? Personne ne va mourir. Essayais-je de le rassurer.
Il sourit avec difficulté.
-Tu peux me promettre quelque chose ?
-Tout ce que tu veux, Damon. Répondis-je sans hésitation.
Il regarda un instant son frère, qui était inerte, la peine se lisait sur son visage.
-Choisis Stefan.
Je le regardais, choquée. Quoi ? Non ! Mais je ne pouvais pas rompre ma promesse. Stefan m'en voudrait et puis je ne pouvais pas perdre Damon ! Mais je ne pouvais pas perdre Stefan non plus... Voilà pourquoi, contre ma volonté et des sanglots dans la voix, je répondis :
-Promis.
Il me regarda avec soulagement, il porta sa main à mon visage et caressa ma joue.
-Je t'aime Elena.
Mes sanglots redoublèrent tandis que je le regardai. Je tournai un instant la tête vers son frère et souris très légèrement en pensant qu'il survivrait. Je reportai mon attention sur Damon et pris sa main dans la mienne.
-Moi aussi Damon. Je m'avançais légèrement vers ses lèvres, et lui déposa un tendre baisé d'adieu. Je décollai nos visages, le regardai une dernière fois, et me relevai.
-Alors, qui meurt ? Demanda Blaze.
Je fis tout ce que je pus pour garder la tête haute et répondis :
-Damon.
-Bien, heureusement pour toi, je suis un homme de parole, j'aurais pu tuer l'autre.
Je le regardais, inquiète.
-Mais je ne le ferais pas. Répliqua-t-il.
Il prit un pieu, s'approcha de Damon. Celui-ci me regarda et murmura :
-Sors.
-Non ! Répliquais-je.
-Elena, tu sors ! Dit le Salvatore.
Voyant que je ne bougeais pas il rajouta :
- Maintenant ! »
Je soupirai, le regardai une dernière fois, et sortis de la pièce en courant. Je m'effondrai contre un mur, tout en pleurant, jusqu'à entendre Damon grogner de douleur, puis plus rien.
Je pris mon visage entre mes mains, et ramenai mes genoux vers moi, tout en pleurant Damon, que je ne reverrai plus jamais.
--------------------------
Je me réveillais en sursaut, les lames sur mon visage, le cœur n'ayant jamais battu aussi vite.
Devant moi se tenait Blaze, assis sur une chaise
« -Bien dormie ? Me demanda-t-il, un sourire sadique sur les lèvres.
Il se leva et se dirigea vers la porte, l'ouvrit et lâcha :
-Voilà un aperçu de ce que je peux faire. »
Puis il referma la porte et partit, me laissant plantée là.

PDV Caroline
« -Qu'est-ce que tu fous là ? Demanda Klaus, visiblement énervé.
-C'est plutôt à toi qu'on devrait poser la question ! Répliqua Tyler.
Klaus plaqua Tyler contre à un arbre, et lui mit une droite monumentale.
-Ne me cherches pas, si ça ne tenait qu'à moi, tu serais déjà mort. Cracha l'Originel.
-Ne touches pas à Caroline. Répliqua l'hybride en se jetant sur Klaus, qui l'évita de justesse.
-Je ne lui fais pas de mal, MOI. Répondit le blond.
-Tu la manipules !
-Absolument pas ! Tu ne t'es jamais dit qu'il y avait un problème entre vous pour que vous en arriviez là ? Peut-être que ce n'est pas de ma faute comme tu le prétends, mais de la tienne. Dit Klaus.
L'hybride ne répondit pas et me regarda. Je me relevai, essuyai mes larmes et me dirigeai vers lui.
-Ecoute Tyler, ne t'énerves pas je te jure que...Commençais-je avant qu'il ne me coupe.
-Tu jures que quoi Caroline hein ? Que tu n'étais pas en train de pleurer dans les bras de Klaus ? Parce que si ce n'est pas ça, vas-y, j'attends ton explication !
J'ouvris la bouche mais rien n'en sortit. Il n'y avait rien à répondre.
-Bien alors maintenant tu vas me dire pourquoi tu viens te confies à lui et pas à moi ! Cria-t-il, fou de rage
-Arrête Tyler, Arrête ! Tu ne vois pas que rien ne va plus entre nous ? Tu critiques tout ce que je fais, tu es jaloux de tout le monde, et tu ne t'intéresses plus à moi ! Je ne peux pas me confier à toi sans que tu me juges, ou que tu t'en ailles pour préparer « la vengeance des hybrides ». Je n'en ai rien à foutre de ça moi, ok ? Tout ce que je veux c'est quelqu'un qui soit là pour moi ! J'en ai marre de vivre comme si rien ne me touchait, comme si tout cela était normal, parce que ce n'est pas vrai. Et tu le sais ! Ma vie est une pure catastrophe tout comme la tienne et celle de tout le monde dans cette ville. Alors arrête de vouloir me protéger d'un danger qui n'existe même pas ! Parce qu'à force de me protéger, tu me perds Tyler.
-Caroline, je suis désolé...Murmura-t-il.
-Je le sais Ty, et moi aussi. Mais nous deux c'est plus possible. Tu ne peux pas savoir à quel point je t'ai aimé. Mais maintenant c'est fini. Il faut tourner la page, rester ami mais c'est tout. Parce que je ne peux pas continuer comme ça, et toi non plus.
Je venais seulement de me rendre compte que je pleurais, mais je n'en avais rien à faire. Je me sentais plus légère, je lui avais enfin dit.
Il hocha la tête d'un air triste, s'approcha de moi, déposa un baisé sur mon front, et disparu.

PDV Katherine
Damon s'impatientait de plus en plus, nous n'étions plus qu'à deux heures de Cleveland.
-Encore combien de temps? Me demanda-t-il.
-Voyons voir....deux heures ! Exactement la même chose qu'il y a trente seconde, quand tu m'as demandée. Répliquais-je, sarcastique.
-Il est impatient de secourir sa belle. Murmura Alex, qui avait toujours les yeux fermés.
-Toi, la ferme. Répliqua Damon.
-Heureusement qu'elle est jolie, parce que tu t'en donnes du mal pour une simple humaine. Continua Alex, se moquant de la colère du Salvatore.
-Tu sais que je peux te tuer ?
-Je suis un hybride, donc plus fort que toi. Je suis curieux de voir à quel point elle ressemble à Katherine...Comment elle s'appelle déjà ?
-Elena. Répondit froidement Damon.
-Ah oui Elena.... Le parfait double de Kath, autant physiquement que mentalement.
-Quoi ? Intervenais-je. Non ! Elle ne sera jamais à ma hauteur.
-Elle n'est pas comme Katherine. Répondit le vampire.
-Avoue que ça prête à confusion, elle lui ressemble, toi et ton frère êtes tous les deux amoureux d'elle, elle est déjà sortie avec vous deux en même temps, en plus elle vous aime. C'est comme un remake tu vois ? C'est pareil, mais pas dans la même année. Continua l'hybride.
Il voulait vraiment se faire tuer ou quoi ?
-Elle n'est jamais sortie avec moi, et pour la dernière fois, elle n'est pas comme Katherine ! Elle a un cœur, un cœur d'humaine.
-Elle ne t'a jamais embrassé peut-être ? Répliqua Alex.
-Si...Mais comment tu sais ça ? Demanda-t-il à l'intention de l'hybride, tout en me regardant.
-Oui oh bon, on a même plus le droit aux potins ? Dis-je en rigolant ce qui provoqua le fou rire d'Alex.
-Vous iriez bien ensemble, aussi chiant l'un que l'autre. Fit remarquer Damon ce qui me fit rire d'avantage.
-Jamais. Répliquais-je.
-Jamais. Répliqua également Alex.
Damon soupira :
-C'est ce qu'on verra.»

PDV Rebekah
« -En fait, qu'est ce qu'on fera quand on sera là-bas ? C'est quand même grand Columbus. Dis-je en remarquant que nous serions arrivés dans une demi-heure.
-On fait tous les endroits où quelqu'un comme lui pourrait se cacher, ce qui veut dire...
-Hôtels. Complétais-je.
-Exactement.
-Tu aurais adoré ça, enfin avant. Fis-je remarquer.
-De quoi tu parles ? Me demanda-t-il.
-Dans les années 20, tu adorais l'aventure, le danger, l'excitation....
-Ce n'était pas moi.
-C'était toi, un autre toi.
-Un éventreur qui ne ressentait rien.
-Un gars qui s'amusait. Répliquais-je. Admet-le.
-Peut être que ce gars s'amusait, mais ce n'était pas une raison pour tuer des gens.
-Stefan nous sommes des vampires, pas des humains, et on ne peut rien y faire. Dis-je en le regardant.
-Tu aimerais redevenir humaine ? Me demanda-t-il, plus sérieusement.
J'inspirais longuement et réfléchis à sa question. La promesse d'Alexander disant qu'il y avait un cure, me revint.
-Peut importe que je le veuille ou non, Stefan. C'est impossible.
Il hocha la tête et reporta son attention vers la route.
-Bon, on peut éliminer les hôtels de centre-ville, pas assez discret, on peut aussi éliminer tout ce qui est hôtels haute-gamme, ce n'est pas le genre. Ce qui nous laisse les motels. Déclara le Salvatore.
-Super, ça nous laisse quoi ? Cent hôtels ? Tu peux me rappeler ce que je fais ici déjà ?
-Il fallait quelqu'un pour m'accompagner, Caroline voulait rester avec Tyler à cause du sacrifice et toi tu es une Originelle, ce qui peut être pratique.
Je soupirai devant sa logique implacable et sortis mon téléphone. Je remarquai un SMS :
« Comment ça se passe de votre côté ? Le portable de Stefan est éteint. Vous avez retrouvé Elena ? Si oui, tiens mois au courant, si non aussi d'ailleurs. Je viens de rompre avec Tyler...Klaus m'a donnée ton numéro. Bises, Caroline. »
Je faillis exploser de rire, Klaus lui avait tranquillement donné mon numéro ? Je souris en m'imaginant la scène. Mon frère devait vraiment tenir à elle. Mais elle était directement allez voir Nick après avoir rompu avec Tyler ? Elle ne perd pas de temps... Je reportai mon attention sur mon téléphone et répondis :
« On n'a pas encore trouvé Elena, je te tiens au courant. Bonne chance pour Tyler et Nick. Rebekah »
-C'était qui ? Me demanda Stefan.
-Caroline. Répondis-je, naturellement.
Il tourna la tête vers moi, et me dévisagea, ébahi.
-Vous êtes amies maintenant ?
-Non ! Je ne serais jamais amie avec elle ! Répliquais-je. Disons que je la déteste moins...Et il faut bien que je m'entende avec la future petite amie de Nick.
-Tu y crois vraiment à cette histoire ? Me demanda Stefan, inquiet pour son amie.
-Oui bien sûr ! En plus elle vient de rompre avec Tyler, et elle a failli coucher avec Nik.
-Elle a quoi ? Hurla-t-il
Et merde ! Pourquoi est-ce que j'avais dit cela ?
-Oui, elle a failli coucher avec mon frère et si je ne les avais pas interrompus, le « failli » ne serait pas là...
Il ferma les yeux un instant avant de reporter son attention sur la route :
-J'espère qu'elle sait ce qu'elle fait. Lâcha-t-il
-Elle le sait, crois-moi. On peut tout pardonner, même les pires choses.
Il tourna la tête vers moi et me sourit :
-Même les pires choses. »


PDV Elena
Ma tête tournait, mon ventre me faisait souffrir, mes forces me lâchèrent. J'avais faim et j'avais soif. Je ne devais pas avoir mangé depuis 3 jours, peut être plus, je ne savais pas depuis combien de temps j'étais ici. Je m'allongeai sur le canapé et mis un coussin sous mon ventre, essayant de calmer la douleur, malheureusement en vain. J'entendis la porte s'ouvrir, je n'eus même pas la force de relever la tête.
« -Tu vas me torturer comme ça pendant encore longtemps ? Demandais-je
-Quoi, qu'est ce qu'il y a ? Tu as faim ?
-EVIDEMMENT. Tu sais les humains se nourrissent...Je voulais lui balancer une blague mais je n'en avais pas la force.
-Bon...Il s'approcha de moi et se mordit le poignet. Bois.
-Quoi ? Non ! Tu ne me retiens captive ici, tu pourrais au moins aller acheter un truc.
-Est-ce que je t'ai demandé ton avis ? Me demanda-t-il froidement.
Il plaqua son poignet contre ma bouche, me forçant à avaler, je me débattis mais une fois que le liquide eu touché ma langue, je me laissai faire. C'était peut-être répugnant et malsain, mais j'en avais besoin.
Il décolla son poignet de ma bouche et me demanda :
-Ça va mieux ?
Je portai instinctivement la main à mon ventre et constata que je n'avais plus mal, que les gargouillis avaient cessé.
-Oui. Répondis-je. Bon tu vas enfin me dire à quoi je te sers ?
-Je t'ai dit que je voulais me venger, mais je ne sais pas encore comment. Je réfléchis.
-Sérieusement ?
-Oui, sérieusement. Répliqua-t-il
-Mais comment tu veux te venger ? Ils ne savent même pas que je suis ici ! C'est débile ! Même si tu me tues, ils ne le sauront pas.
Blaze baissa la tête un instant, sortit son portable et me le tendit.
-Tiens, appelle l'un des deux.
Je relevai la tête vers lui :
-Quoi ?
-Si tu les appelle, ils sauront que tu es ici, que je t'aie et que je peux te faire du mal. Ne dit pas où tu te trouves, ni avec qui, ni pourquoi. Dit juste que tu vas bien mais que ça pourrait changer.
Je saisis le téléphone et réfléchis. Lequel allais-je appeler ? Cela me rappelait mon rêve ainsi que le jour où j'avais choisi Stefan. Mais là, cela n'avait rien à voir. Ce n'était pas une question de sentiments, mais de stratégie. Je soupirai et composa le numéro...
Au bout de plusieurs sonneries, il décrocha enfin :
-Allo ?
Entendre sa voix, me faisait souffrir à un point, les larmes coulaient sur mes joues ce qui allait probablement s'entendre dans ma voix.
-Damon...Murmurais-je.
-Elena ? »




Coucou!
Alors ce chapitre? Pour le coup c'est l'un de mes plus longs, ils se rallongent de plus en plus....
Suis-je la seule à trouver que ma fiction tourne au Delena?
Bon alors sinon:
Le rêve d'Elena?
La rupture Forwood?
Le Klaroline?
Katherine/Damon et Alex?
Stefan et Rebekah?
Spoiler sur le prochain chapitre: Beau moment Delena en vue...(oui, ENCORE)
Heart breaker

Posté le 07.04.2013 à 22:34 - nombre de commentaires : 0  Nombre de vues : 253

 >> Lis les commentaires et participe !


barre blog

Chapitre 22: Cleveland


PDV Elena
Je me réveillais avec un mal de tête insupportable, je n'avais pas la force d'ouvrir les yeux. Je ne me rappelais de rien, je me souvenais juste être descendue de voiture, puis le trou noir. Je portai la main à mon coup et sentis une morsure, j'ouvris donc les yeux et me redressai précipitamment.
« -Enfin debout.
Je me retournai et aperçus un homme ou plutôt cet homme. Celui qui m'avait prise pour Katherine.
-Toi...Murmurais-je
-Tu n'es pas Katherine, tu es humaine.
-Perspicace. Répliquais-je, ironique
-Ne joue pas avec moi. Qui es-tu ? Me demanda-t-il en s'approchant dangereusement de moi.
C'est à ce moment précis que je me rendis compte à quel point l'idée de donner mon collier aux Salvatore était stupide. Il s'approchait de moi, avec un air flippant. J'avais vécu beaucoup de choses, j'avais vu beaucoup de choses, mais cet homme avait le don de me faire peur.
-Une humaine, une simple humaine. Répondis-je.
-Tu n'es pas une simple humaine ! Hurla-t-il.Pourquoi tu lui ressembles autant ? Il me prit par la gorge et me plaqua contre le mur, me laissant juste un peu d'air pour que je puisse parler.
-Je suis son sosie. Répondis-je la voix tremblante.
-Qu'est-ce que cela veut dire ?
-Je lui ressemble comme deux gouttes d'eau mais je ne suis pas elle. La sorcière qui a créé les premiers vampires a utilisé une jeune fille pour le sacrifice, Tatia. Elle nous ressemblait, et depuis tous les 500 ans environ, un sosie vient au monde.
-Comment est-ce que tu sais tout cela ?
-Ma vie est très compliquée. Répondis-je simplement.
Il me lâcha et me regarda dans les yeux.
-Où est Katherine ?
-Je ne sais pas. Répondis-je la voix toujours tremblante.
A cet instant, il fit ce que je redoutais, il m'hypnotisa:
-Où est-elle ?
-Quelque part dans le monde avec Klaus Mickaelson, en train de se faire passer pour moi. Répondis-je.
-Qui c'est ce mec ? Me demanda-t-il en usant de son pouvoir.
-Un originel doublé d'un hybride.
-C'est un mythe ! Ils n'existent pas, ni les hybrides, ni les originels. Répliqua-t-il.
-Je peux te jurer que si. Il veut mon sang pour créer des hybrides, à moitié vampire, à moitié loup-garou. Ses hybrides sont asservis à lui, c'est son armée. Il a voulu m'enlever et pomper mon sang à travers le monde, mais je me suis enfuie avec l'aide de Katherine qui a pris ma place.
-Pourquoi Katherine ferait-elle ça ?
-Pour protéger Stefan et Damon.
-C'est qui eux encore ? Demanda-t-il, une pointe de jalousie dans la voix.
-Deux frères qu'elle a transformés en vampire en 1864.
-Elle m'avait dit qu'elle n'avait transformé que moi ! Et je l'ai connu après ça !
-C'est une menteuse qui aime jouer.
-Ils vont me le payer ces mecs ! Où est ce qu'ils sont ? M'hypnotisa-t-il.
-A Mystic Falls, en Virginie.
-Bien, je sens que je vais leur rendre une petite visite courtoise. Dit-il, ironique
-Non ! Ne leur fais pas de mal !
-Pourquoi ? Me demanda-t-il, toujours en usant de son pouvoir, intéressé.
-Parce que je les aime.»


PDV Caroline
Je marchais dans la rue des Salvatore, Rebekah à mes côtés. Je ne pensais qu'à ce que j'avais failli faire avec Klaus. Pourquoi avais-je fais cela ? Je suis complètement dingue ! Je dois être fatiguée je ne vois que ça... Une chose est sûre. Cela ne se reproduira jamais. Mais ce n'est pas une raison pour qu'il meurt, il ne doit pas mourir.
Je poussais la porte du manoir, nous nous dirigions vers le salon quand Tyler m'interpela.
« -Caroline ! Tu vas bien ? Me demanda-t-il en me prenant dans ses bras.
-Oui oui je vais bien également, merci de demander. Dit Rebekah, ironique.
-Oui je vais bien, Tyler. Répondis-je en essayant de le rassurer.
-Klaus ne t'a pas fait de mal ? Me demanda-t-il.
J'allais répondre quand j'entendis Rebekah étouffer un rire.
-Oh pour ça ne t'inquiète pas...Murmura-t-elle.
-Non, il m'a rien fait. Dis-je en fusillant la blonde du regard.
-Il a accepté le marché ? Demanda Stefan en descendant les escaliers.
-Non...Mais il a bien voulu relâché Matt. Répondis-je. On l'a emmené à l'hôpital.
-Oh je suis ravi d'apprendre qu'il est toujours en vie ! Hurla sarcastiquement Damon depuis l'étage avant d'apparaître devant moi.
-Où est Katherine? Demandais-je.
-Partie chercher ce dont Bonnie a besoin pour faire le sort. Répondit Stefan.
-Quel sort? Demandais-je.
-Bonnie a trouvé un sort pour suspendre le lien entre Klaus et sa lignée. Le problème c'est qu'il faut qu'elle utilise l'énergie vitale d'un loup-garou, d'un humain et d'un vampire. Me répondit-il.
-Et qui va se dévouer ? Demanda Rebekah
-Bonnie pense pouvoir réanimer les personnes qui le feront, mais il y a un gros risque. Jeremy va faire l'humain. Répondit le Salvatore.
-Quoi ? Hurlais-je Non !
-Il fait ça pour sa sœur. Dit Stefan. J'ai essayé de le dissuader mais...
-Le loup garou ? Nous pressa l'Orginels
-Tyler, il fera l'affaire même si c'est un hybride.
-Non ! Hurlais-je de nouveau.
-Et le vampire ? Demanda Rebekah
-On ne sait pas encore, surement moi. Dit Stefan
-Mais bien sûr, c'est tellement évident...Murmura Damon
-Qu'est ce que tu as dit? Demanda le cadet des Salvatore.
-Pourquoi toi petit frère hein ? Pour que tu me sauves encore la vie et que tu passes pour le gentil frère ? Pour que je te sois redevable ? Dit Damon, en s'approchant de son frère.
-Non, pour Elena. MA petite amie. Répliqua Stefan.
Vu comme ils s'énervaient, on avait du manquer un truc...
-Ouais c'est ça TA petite amie ! Qui était là pour elle pendant que tu faisais joujou avec Klaus ? Qui a essayé de la faire rire par tout les moyens, qui lui a fait croire que tu ne tuais personne, que tout était de la faute de Klaus pour lui remonter le moral quand TU l'avais abandonnée ? Qui l'a protégée de tout, qui a risqué sa vie pour elle ! MOI !
-Je l'ai abandonnée ? Mais tu rigoles là ! Je t'ai sauvé la vie !
-Je ne t'ai jamais demandé de le faire ! J'aurais préféré mourir que de la voir dans cet état !
-En attendant c'est moi qu'elle a choisit ! Hurla Stefan.
Oh mon dieu Stefan ! Pourquoi tu as dit ça ?
-Ah ouais ? C'est sûr, c'est tout le temps Stefan ! En attendant, si elle était bien avec toi, elle ne m'aurait pas embrassé. Répliqua le plus vieux des Salvatore.
-Oooouhh ! Dans les dents Stefan ! Vous avez du pop-corn ? Demanda Rebekah.
-Elle ne t'aime pas Damon, moi si ! Hurla Stefan en ignorant la blonde.
-Ah ouais ? Elle ne m'aime pas ? T'as déjà oublié la lettre ou non ? Je cite : « Je crois que je vais regretter ce que je vais écrire mais je ne te reverrais jamais donc....Tu vas me dire que c'est impossible car j'aime Stefan, mais franchement, est-ce que quelque chose dans nos vies est normale ? Donc voilà: je t'aime, Damon. »
-Elle n'était pas dans son état normal ! C'est à moi de faire ce sacrifice !
-STOP ! Hurlais-je avant que Damon ne réplique.Non mais on dirait des gamins !
-Alors qui le fait ? Demanda Stefan
-Damon. Dit Bonnie en arrivant avec Jeremy.
-Pourquoi ? Demanda l'intéressé, méfiant.
-Parce que si jamais ça rate, et que je peux en sauver que deux sur trois, tu ne seras pas une grande perte. Répondit-elle le plus naturellement possible.
-Merci Bennett. Répliqua Damon, ironique.
-Bon on fait ce sort ? Demanda Jeremy.
-Oui. » Répondit Bonnie.
Je regardais Rebekah, qui avait la même lueur d'inquiétude que moi dans les yeux, comment allons-nous faire pour empêcher cela ?


PDV Elena
« -Tu les aimes ? Les deux ? Me demanda-t-il, intrigué.
-Oui...Murmurais-je, honteuse.
-Très intéressant. Tu vas répondre à toutes mes questions et faire tout ce que je te dis de faire. Dit-il en m'hypnotisant. Comment t'appelles-tu ?
-Elena Gilbert.
-Est-ce que ces deux frères t'aiment ?
-Oui. Répondis-je.
-Tu es sûre de ça ? Ils ne jouent pas avec toi ?
-Non, ils m'aiment vraiment, ça je peux te l'assurer. Ils ont tout fait pour me protéger, pour que je reste en vie, pour que je reste humaine.
-Pourquoi ils ne veulent pas que tu deviennes un vampire, ça serait plus simple ?
-Parce qu'ils disent que je mérite une vie humaine et que je ne suis pas un monstre.
-Parfait...Tu vas m'être très utile alors. Dit-il sur un ton diabolique.
-Comment ça ? Demandais-je.
-Tu es ma vengeance. Katherine n'aurait dû aimer que moi.
-Qu'est-ce que tu veux dire par « tu es ma vengeance »? Demandais-je, inquiète.
-Tu le sauras bien assez tôt. Ne bouges pas de cette pièce. »
Sur ce il partit, me laissant plantée là, impuissante.

PDV Katherine
J'étais dans la voiture de Damon, que je lui avais empruntée, et je rentrais au manoir le coffre plein de trucs de sorcières. Je montais le volume de la radio à fond, je ne m'entendais presque plus penser. Soudain, je remarquai un homme sur la route, un homme que je connaissais trop bien...Je m'arrêtai brusquement et je descendis de la voiture.
« - Alex ? L'interpelais-je, pas sûre de moi.
Il se retourna brusquement.
-Katherine ? Dit-il surprit. Il se rua sur moi et me plaqua contre le capot de la voiture.
-Bonjour à toi aussi. Lâchais-je, sarcastique.
-Qu'est-ce que tu fous là ? Cracha-t-il.
-Et toi ? Répliquais-je, joueuse.
-Je n'ai pas envie de rire, Katherine.
-Moi non plus. Dis-je en essayant d'inverser nos positions, en vain. Pourquoi es-tu plus fort que moi ? Tu n'es qu'un loup-garou. Demandais-je, surprise.
-Je suis un hybride. Me répondit-il, un sourire diabolique aux lèvres.
-Quoi ? Et merde...Soupirais-je. Qu'est-ce que tu veux ?
-Je ne t'ai pas vue depuis que tu as largué mon frère pendant sa transition.
-Je lui ai laissé une bague de jour quand même ! Me défendis-je.
-Il t'en veut toujours, tu sais. Me dit-il.
-Peu importe, je ne le reverrais jamais. Je vais juste éviter d'aller à Cleveland. Répliquais-je
-Comment ça ? Tu n'y es pas retournée ? Demanda-t-il, étonné en me lâchant.
-Non pourquoi ? Demandais-je en me relevant.
-Il m'a dit qu'il t'avait croisé dans les rues de Cleveland ! Il m'a appelé pour me de dire ça et me dire qu'il comptait se venger.
Oh non ! Mais qu'elle est conne ! Cleveland ? Sérieusement ? Elle n'avait pas d'autre choix ?
-Putain...Soupirais-je
-Quoi ?
-C'est pas moi. S'il l'a touchée je te jure que je me venge sur toi ! Hurlais-je en le jetant à l'autre bout de la route.
-Mais c'est qui cette fille ? Hurla-t-il tout en se relevant en un clin d'œil.
-Tu n'as pas besoin de le savoir. Maintenant, tu rappelles ton frère et tu lui dis de ne pas la toucher ok ?
-Et pourquoi je ferais ça Katherine ? Elle compte tant pour toi ? Me demanda Alex sur avec un air diabolique.
-Elle compte pour des personnes à qui je tiens. Ecoute je n'ai pas le temps-là, j'ai un truc super important à faire. Alors tu vas bouger ton cul, sortir ton portable et l'appeler ! Hurlais-je en remontant dans la voiture.
-Et c'est quoi cette chose super importante ?» Me demanda-t-il à travers la vitre baissée.
Je démarrais en trombe et lâcha « Tuer ton maitre ».


PDV Elena
Je tournais en rond dans cette pièce depuis longtemps, très longtemps. En plus de ma morsure qui me faisait mal, je mourais de faim, en y réfléchissant je ne devais pas avoir mangé depuis que j'avais quitté Mystic Falls...
Je voulais trouver un moyen de sortir d'ici et il y en avait sûrement mais je ne pouvais pas sortir de cette pièce, je m'énervais moi-même. J'allais balancer un vase contre le mur lorsque je remarquais une lettre placée en dessous de ce vase. Je l'ouvris et commença à la lire :

                                                                                                                                          Le 18 Juin 2001, Cleveland
Blaze,
Je n'ai fait que jouer avec toi, et je ne t'ai jamais aimé. Tu n'es qu'un simple humain, comment peux-tu croire que tu comptes pour moi ?
Je t'écris pour te dire que je t'ai accidentellement transformé en vampire, ou plutôt disons que tu es en transition, tu deviens vampire ou tu meurs, il n'y a pas d'autre choix. Mais ton frère t'expliquera tout cela.
Toute fois, je t'ai laissé une bague de jour en souvenir de ta gentillesse envers l'un des pires démons.
Ne crois pas me revoir, bonne chance.
                                                                                                                                                                            Katherine.

PDV Katherine
Je me tenais devant la porte du manoir, hésitante, devais-je leur dire ? Elena court un réel danger, car pour se venger, Blaze peut aller très loin, beaucoup trop loin. Je ne savais pas ce qui était le pire : qu'il sache qu'Elena n'est pas moi mais une humaine, ou qu'il pense que c'est moi ? Je ne tenais évidemment pas à elle, mais les Salvatore si.... Mais en même temps, si leur disais, ils élaboreraient un plan et ils ne tueraient pas Klaus. Je lâchais un profond et long soupire. Que faire ? Je me résignais à ouvrir la porte dans un grand bruit, et lâchais « On a un gros problème. ».

PDV Caroline
«- On a un gros problème. Dit Katherine qui venait d'arriver.
-Comment ça ? Demanda Stefan.
Elle soupira avant de répondre :
-Et bien je suis sortie avec un mec, Blaze...
-On s'en fout de tes histoires de cul, Katherine. La coupa Damon.
-Il avait un frère...Continua-t-elle.
-Tiens, ça me dit quelque chose, mais quoi ? Ironisa le Salvatore.
-Le frère était un loup-garou, mais pas Blaze car il avait été adopté. Je lui ai fait croire que je l'aimais, mais je jouais avec et d'ailleurs...
-Et ? S'impatienta Damon.
-Quand il avait mon sang dans les veines, j'ai bu du sien, mais je ne me suis pas arrêtée suffisamment tôt. Il est mort et je suis partie en lui laissant une lettre pour lui dire qu'il était en transition. Depuis il m'en veut énormément. Reprit-elle.
-Tu peux me dire en quoi cela nous concerne ? Demandais-je, ne comprenant rien.
-Blaze habite à Cleveland. Je viens de croiser son frère, Alex, qui est maintenant un hybride.
- Attends l'Alex ? La coupais-je. Celui qui nous a torturé Rebekah et moi ?
-Apparemment oui. Répondit Katherine. Alex m'a dit qu'il avait eu son frère au téléphone, et qu'il avait dit m'avoir vu ce matin à Cleveland, mais j'étais ici...
-Elena...Comprit Stefan.
-Oui, c'était Elena. Le problème c'est qu'il croit que c'est moi, et crois-moi il va vouloir se venger. Et je ne te dis même pas ce qu'il peut lui faire s'il se rend compte que ce n'est pas moi, mais une humaine.
-Tu es en train de dire qu'Elena est entre les mains d'un psychopathe juste parce que tu n'as pas été foutue de contrôler ta soif de sang ? Hurla Damon en plaquant sa créatrice au sol.
-Exactement.» Répondit-elle.







Coucou ! Alors ce chapitre ? Même si vous le trouvez nul vous ne pouvez pas dire qu'il est trop court ! Je crois que c'est l'un de mes plus longs.
Katherine/Blaze ? La lettre ? ( oui j'aime bien les lettres)
Alex ?
Elena ?
Caroline ?
Stefan/Damon, le clash ?
La révélation de Katherine ?
Et surtout, que pensez-vous qu'il va arriver à Elena ?
Spolier sur le chapitre 23: Scène Forwood en vue, mauvais ou pas? Vous le saurez bientôt....
Heart breaker

Posté le 07.04.2013 à 22:33 - nombre de commentaires : 0  Nombre de vues : 273

 >> Lis les commentaires et participe !


barre blog

Chapitre 21: Un monstre


ALERTE: IL MANQUE UN DEUX PDV SUITE A UNE ERREUR DE MA PART, en gros Elena était en ville et elle est tombée sur un mec qui l'a pris pour Katherine, elle s'est fait passé pour elle. Cette personne à l'air de beaucoup en vouloir à Katherine pour ce qu'elle lui a fait. Il lui promet des représailles.
Alex tire sur Caroline qui se prend la balle juste en dessous du coeur, il se met au dessus d'elle prêt à l'achever.
Désolé j'essaye de me souvenir des dialogues exacte et je vous les remet.

PDV Elena
Je m'affalais sur le lit de l'hôtel, désemparée Comment avais-je pu croire que je pourrais recommencer une vie un peu près normale ? Mon passé me suivrait toujours, peu importe où je suis. Mais je ne devais pas rentrer, cela conduirait inévitablement à ma mort.
Je fis donc mes valises et partis de cette ville, laissant derrière moi les problèmes de Katherine, et inévitablement les miens.
Je ne suis plus Elena, la fille aux millions de problèmes. Je commence une nouvelle vie, celle d'Alicia Day.

PDV Caroline
Je fermais les yeux et me déconnecta de mes émotions, attendant ma mort.
Soudain, un grand bruit retentit, j'ouvris les yeux et découvrit Alex, effondré contre un mur, à l'autre bout de la pièce. J'étais vraiment faible, je parvenais à peine à distinguer la personne qui avait fait cela.
«-Klaus...Murmurais-je avant de perdre connaissance.

PDV Katherine
«-Je l'ai! S'exclama la Bennet, la tête enfouit dans ses grimoires.
-Qu'est ce que c'est? Demanda Stefan.
-C'est un sort qui nous permettra de tuer Klaus, sans tuer la lignée.
-Comment? Demanda Stefan
-Et bien comme on a déjà en chêne blanc. Je n'ai pas besoin d'un sort pour le tuer mais pour détruire le lien qu'il y a entre lui et votre lignée.
-Et tu n'aurais pas pu le trouver avant ? Dit Damon, énervé.
-Il me faut beaucoup de pouvoirs pour faire ce genre de sort, c'est de la magie noire Damon, et je n'avais pas ces pouvoirs avant.
-Mais c'est génial ! M'exclamais-je.
-Ouais.... Mais j'ai une bonne nouvelle et une mauvaise nouvelle. Dit la sorcière en examinant de plus près la formule. Je commence par laquelle?
-La bonne, ça nous fera pas de mal. Dit Jeremy.
-La bonne, c'est que comme je vais tuer "l'être le plus maléfique au monde" je pense que si j'invoque les esprits, elles me rendront mes pouvoirs et je pourrais faire le sort.
-Okay, ça devrait aller. La mauvaise ? Demandais-je.
-La mauvaise....C'est que pour faire le sort il me faut l'énergie d'un être de chaque espèce excepté les sorciers...
-Ça veut dire quoi ton truc ? Demanda Damon.
-Ça veut dire que pour faire le sort, je dois tuer un humain, un loup-garou et un vampire.»


PDV Elena
Je roulais dans une voiture louée en direction de Columbus. J'étais sur une petite route, n'ayant pas voulu prendre l'autoroute, sous une pluie battante. Soudain, je vis un homme étendu, sur la route. J'arrêtais la voiture comme je pus et descendis.
«-Monsieur ! Vous allez bien ?» Demandais-je, inquiète.
Il ne répondit pas, je m'approchais alors jusqu'à être à sa hauteur. Je m'accroupis, et au moment où j'allai le prendre son pouls, je me rappelai la technique d'attaque de Damon qui était très similaire. Je me résonnai, il n'y avait pas des vampires partout quand même!
Mais malheureusement, l'homme se redressa d'un bon et m'attrapa par la gorge, près à me vider de mon sang.

PDV Caroline
Je me réveillais avec un mal de tête affreux, pire que mes légendaires gueule de bois, je n'avais pas le courage d'ouvrir les yeux. Puis je me rappelais le passage "Alex". Je me redressai donc à vitesse vampirique, et découvris Klaus, sur une chaise près du lit où je me trouvait.
«-Tu es supposée être morte. Me dit-il sur un ton neutre.
-Oui...alors...
-Damon a fait semblant de te tuer pour gagner du temps. Me coupa-t-il
-Voilà....Répondis-je, gênée. Comment va Rebekah ?
-Elle va bien. Je fus soulagée de sa réponse.
-Alex ? Demandais-je.
-Il s'est enfuit pendant que je te donnais mon sang.
-Je vois....Ecoute je suis désolé. Je n'aurais jamais du te laisser croire ça mais je voulais sauver Elena et je crois que j'avais raison vu ce qu'il s'est passé! Lui reprochais-je.
-Je croyais que tu étais morte! Dit il en se levant de sa chaise.
-Oui je sais ! Et je te dis que je suis désolée, mais lequel d'entre nous a le plus de choses à se reprocher?
-Ce n'est pas une excuse ! Je suis un monstre moi ! Pas toi.
-Et pourquoi je ne pourrais pas l'être ? Hein ? T'as réserver avant ? Dis-je, ironique
-Tu n'es pas comme moi, Caroline !
-Oh ça c'est sûr !
Klaus ne répondit pas et se dirigea vers la sortie.
-J'ai vu tes dessins, Klaus...Murmurais-je
Il se stoppa net.
-Tu as quoi? Dit-il en se retournant.
-J'ai vu les centaines de croquis de moi que tu as fait ! Alex me les a montrés!
-Et il a fait quoi d'autre Alex ? Vous êtes amis maintenant ? Demanda-t-il, en colère.
-Ne change pas de sujet!
-Mais quel sujet ? Tu peux me dire ce que l'on fait, là ? Hurla-t-il
-Je ne sais pas Klaus ! Franchement je ne sais pas ce qu'on fait !
-Tout ça ne nous mène à rien Caroline.
-Qu'est ce que tu veux dire par "tout ça" ? Demandais-je
-Je ne sais pas..."ça". Dit-il en faisant des grands gestes.
-Il n'y a pas de nous Klaus. Dis-je même si je n'étais pas sûre de ma réponse. Il ne parut pas blessé, c'était surement dû à ma voix tremblante qui sentait le mensonge à trois kilomètres.
-Pour moi il y en a un. Dit-il en s'approchant de moi.
Sans que je n'ai le temps de faire quoi que ce soit, il m'embrassa. Oui Klaus Mikaelson était en train de m'embrasser ! En plus ses lèvres était si douces...Caroline reprend-toi! Oui mais en même temps...Oh et puis merde!
Je répondis donc à son baisé qui devint de plus en plus passionné. Nous corps et nos bouches étaient attirées telles des aimants et, malgré ma volonté, je ne pouvais pas résister à cette force.
Je reculai tout doucement et finis par tomber sur le lit, lui au dessus de moi. Il détacha ses lèvres de moi. Il me regarda profondément, sourit, et recommença à m'embrasser, encore plus fougueusement. Cet instant était magique, parfait.
Klaus m'enleva mon tee-shirt, pendant que je déboutonnai son jean, après quelques secondes nous finimes tout les deux en sous-vêtements. Klaus murmura:
-T'es sûre?
Je rigolais :
-Non... Mais j'en ai envie.
Il recommença à m'embrasser quand la porte s'ouvrit brusquement, sur Rebekah.
-Caroline on a....Dit-elle avant de voir Klaus sur le lit en sous-vêtements, moi en dessous.
Je fermais les yeux ne voulant pas affronter Rebekah. Mais quelle conne j'étais!
-Putain Rebekah! Hurla Klaus en se levant précipitamment, renfilant son jean.
-C'est important! Se défendit-elle
-Qu'est ce qu'il y a? Demandais-je
Rebekah secoua la tête, ne voulant pas parler devant Klaus. Je compris alors.
-Ils vont....Demandais-je à l'originel
-Oui, j'ai récupéré l'information au près d'un des hybrides, il surveillait la maison aux sorcières. Bonnie et Jeremy y sont allés et ils parlaient d'un plan...
-Merde ! Dis-je
-Tu étais d'accord Caroline! Et toi tout ce que tu trouves à faire c'est de coucher avec ? Hurla-t-elle. Et Elena? Moi je m'en fous mais toi?
Mes larmes commençaient à couler. Comment j'avais put être aussi égoïste ? Je n'ai même pas pensé à ma meilleure amie.
-C'est quoi ce bordel ? Hurla Klaus
Je le regardai avec un regard désolé.
-Caroline? Demanda-t-il
-Ok...Les autres voulaient venger Elena. Et donc trouver un plan pour te tuer. Je n'ai pas voulu et j'ai demandé à aller te voir avant...et bon la suite tu la connais.
Je m'attendais à ce qu'il me hurle dessus, mais non.
Il me dévisagea. Rebekah soupira:
-Oui elle n'a pas voulu te tuer !
-Mais toi tu as voulu ? Demanda Klaus, outré.
-Tu as Matt !
-Mais on s'en fou de lui !
-Pas moi. Tu peux comprendre ça non? Dit-elle à l'intention de son frère, tout en me regardant.
-Comment on les empêche de faire ça ? Demandais-je à la blonde.
-Tu relâches Matt ? Dit-elle a son frère.
-Et puis quoi encore ? Je promets de ne rien faire à Elena ? Dit-il, sarcastique.
-Elle est partie Klaus ! Hurlais-je. Alors soit tu fais le con et tu meurs en gardant Matt, soit tu le relâches en restant en vie ? C'est vrai que c'est un dilemme ! Ironisais-je.
-D'accord mais c'est juste pour cette fois. Céda-t-il.
Rebekah sourit et déclara:
-Allons empêcher ce meurtre. »





Coucou
Alors comment trouvez-vous ce chapitre? Oui, il y a un gif d'ailleurs j'en ai mis un sur tous mes chapitres (j'avais envie).
Je tiens à dire que les retombées du "Je t'aime, Damon" arriveront après la période plan. Car pour l'instant les frères doivent être solidaires, enfin pour l'instant...
Je vous informe également qu'Alex reviendra sûrement.
Le Klaroline ??
Bonnie qui peut retrouver ses pouvoirs ?
Le sort ? (pas trop tiré par les cheveux ?)
Rebekah et Klaus ?
Katherine ?
Elena ? Va-t-elle survivre ?
Bref, ce chapitre ?
Spoilers sur le chapitre 22: Caroline se sentira mal vis à vis de Tyler ce qui aura des répercutions sur Klaus.
Heart breaker

Posté le 07.04.2013 à 22:30 - nombre de commentaires : 0  Nombre de vues : 245

 >> Lis les commentaires et participe !


barre blog

Chapitre 20: Oubliez-moi


Pas corrigé!!!!!!
PDV Katherine
Je relevais la tête de la lettre et remarqua que Caroline, Bonnie, Tyler, Jeremy et Stefan pleuraient. Damon lui, était en guerre contre ses larmes qui menaçaient de couler. Même Rebekah semblait émue. Je dois avouait que cette lettre m'avait également bouleversée. Mais de là à pleurer pour une humaine?
« -Elle a dit qu'elle aimait Damon? Demanda Caroline en m'arrachant la lettre des mains pour la lire. Quand, elle trouva enfin le passage, elle soupira et gémit "Elena..."
-Il faut qu'on l'a retrouve. Dit le mini-Gilbert
-Et comment? On n'a aucun moyen de la contacter! Elle m'a donné son portable.
La Bennet se tourna vers sa meilleure amie.
-En temps normal je n'aurais jamais voulu que tu es à faire cela, mais là...
-Je vais aller voir Klaus. La coupa Caroline. Crois-moi après ce qui lui a fait, je vais y aller.
-Ne prends pas de risque inutile. Rajouta le loup-garou
Je me tournais vers les Salvatore qui n'avaient pas dit un mot, toujours sous le choc de la lettre. Ils étaient là tous les deux perdu dans leur pensées, et n'avait surement rien écouté.
-Stefan! Damon!  Les interpellais je. Elle m'a donné ça pour vous » Dis-je en sortant le collier d'Elena de ma poche. Stefan le pris dans ses mains et lu le mot qui été avec le collier:
« Oubliez-moi, je ne suis qu'un an et demi de votre éternité. E »


PDV Caroline
Elena aimait Damon? Pourquoi cela me surprenais?  Je le savais après tout, je ne pensais juste pas qu'elle l'admettrait un  jour. Mais qui étais-je pour la juger? De toute manière, ce n'est pas le plus important, Elena est partit, ma meilleure amie est partit. Et je me dois d'essayer de la ramener.
«-Prête? Me demanda Rebekah, me tirant de mes rêveries  et me signalant par la même occasion  que nous étions arrivés.
-Prête à affronter Klaus, avec toi pour seule défense? Naturellement! Dis-je ironiquement
L'Orginels ouvrit la porte de sa demeure, et tomba sur un hybride.
-Klaus nous a interdit de te laisser entrer. L'interpella t-il. En guise de réponse, la blonde lui arracha le coeur, l'hybride s'effondra à mes pieds.
-Bon...Où est Klaus? Demandais-je
-Surement dans son atelier.
-Alors pourquoi il n'a pas rappliqué des qu'ils nous a entendu. »
Elle allait me répondre lorsqu'elle tomba à terre, la nuque brisée. Un hybride se tenait derrière elle. Il me regarda froidement, et à peine une seconde plus tard, se jeta sur moi et me brisa également la nuque.

PDV Elena
J'entrais dans une petite auberge, une vielle dame était à l'accueil, je me dirigea vers elle.
«-Puis-je avoir une chambre s'il vous plait? Demandais-je
-Bien sur, à quel nom? Je n'avais pas réfléchis à ça...quel nom allais-je dire? Le mien? Non, cela pourrait alerter Klaus. C'est donc tout naturellement que je répondis:
-Pierce, Katherine Pierce»


PDV Katherine
Cela faisait deux heures que les deux blondes étaient partit, et toujours pas de nouvelles. Stefan tournait en rond, Damon sortait déjà les armes pour son plan suicide, Tyler s'inquiétait tandis que Bonnie et Jeremy essayaient d'être optimistes.
«-Ils ont peut être eu une longue discussion. Tenta Jeremy
-Mais bien sur! C'est tellement Klaus! Et puis quoi encore? Il leurs a offert une tasse de thé et des cookies? Ironisa Damon
-Bon, au bout de combien de temps on y va? Demandais-je, voulant prendre les choses en main.
-Attendons encore une heure. Me répondit Stefan
-Une heure? Mais si il les tue! Et si il l'est avait déjà tué? Hurla Tyler
-Je suis sure qu'elles vont bien. Dit Bonnie
-Mais si... Dit Tyler avant d'être coupé par la Bennet.
-Mais rien! Je ne vous donne pas de faux espoirs, je fais juste une constatation. Je suis sure qu'elle vont bien parce que Rebekah est sa soeur, et meme si il jure la hair, il ne lui fera pas de mal. Et on sait tous qu'il a un faible pour Caroline, il lui a déjà sauvé la vie.
Le loup-garou ne répondit rien, préférant ruminer dans son coin.
-On y va? Demanda Jeremy.
-On y va pour faire quoi? Demandais-je. On a pas de plan! Certes, on peux le tuer mais ça tuera toute notre lignée! A moins que vous soyez tous dépressif,  je ne pense pas que vous vouliez mourir.
-Bonnie, tu est sure de ne pas avoir assez de pouvoir pour refaire le sort? Demanda Stefan
-Oui j'ai perdu les ai perdu en sauvant Elena de sa transition. Les esprits m'en ont voulu de ne pas avoir respecté l'équilibre naturel.
-Donc on a aucun moyen de tuer Klaus sans nous tuer? Demandais-je
La sorcière secoua la tête:
-Aucun
-Donc il nous faux un sorcier prêt à affronter le plus puissant être de ce monde? Génial! Il y a tellement de volontaires. Dis-je sarcastiquement
-L'un de vous connait quelqu'un? Demanda le Gilbert
Stefan interrogea son frère du regard, Damon fit non de la tete. Tyler soupira:
-Ok! Je sens qu'on va s'amuser...»


PDV Caroline
Une douleur horrible me foudroyait le corps, je ne voyais que du noir. Mais qu'est ce que je faisais ici? J'étais prête à retomber dans le sommeil quand je me remémora ce qui s'était passé. J'ouvris alors les yeux et me redressa.
«-Pas trop tôt. Dit Rebekah, attachée à l'autre bout de la pièce, dans un salle état.
-Qu'est qui s'est passé? Demandais-je, encore endormit par la douleur.
-Alex Hall , le nouvel hybride de Klaus. Le plus psychopathe de tous.
Je soupirais, examinant la pièce où j'étais prisonnière. Elle était sombre, surement une cave, il y avait une toute petite fenêtre en hauteur, les murs étaient en brique, nous étions attachées au mur par des chaines, des instruments de tortures étaient disposés dans un coin et de la verveine était diffusée dans la pièce.
-Il n'y a aucun moyen de sortir. M'informa Rebekah. Et regarde le jolie cadeau qu'il m'a fait.
Je tourna la tête et remarqua un grand bout de métal qui sortait du mur.
-Qu'est ce que c'est? Demandais-je
-Un truc qui me lance une balle en bois toute les deux minutes. Me répondit-elle
-Ok...Klaus est là?
-Je ne pense pas sinon tu serais déjà dehors... Je put distinguer la tristesse dans sa voix.
-Il ne m'aime pas, Rebekah
Elle sourit à ma remarque.
-Si, même si il ne l'admet pas. Mais c'est bien, tu lui fait ressentir quelque chose. Et ça fait très longtemps que ce n'est pas arrivé...
-Il t'aime, tu sais. Tu es sa soeur. Lui dis-je
-Il se sert de moi, puis me poignarde. Il ne m'aime pas.
-Alors pourquoi tu restes avec lui? Demandais-je, curieuse
-Parce que c'est mon frère. Et quoi qu'il arrive, quoi qu'il me fasse....Je me souviens de lui quand nous étions humain...quand il me protégeait. Et je suis surement stupide, mais j'espère toujours que le Nik que j'ai connu et que j'adorais ressortira un jour, qu'il est là, quelque part en lui.
Je lui souris, compatissante.
A ce moment là, quelqu'un, entra dans la pièce.
-Alex! Dit Rebekah, faussement enjouée. Elle me regarda et dit: Je t'avais dit qu'il avait une tête de psychopathe.
Je regarda l'hybride et ne put m'empêcher de penser la même chose.
-Qu'est ce que tu nous veux? Demandais-je, froidement
-Oh non mais c'est quoi ces manières? Tu ne me vouvoies pas? Demanda-t-il, ironique.
-On vouvoie les personnes que l'on respecte. Répondis-je, toujours aussi froide.
-Mmm...Tu as du caractère. Ça va être drôle. Et toi Rebekah, qu'en penses tu? Demanda-t-il avec un air sadique.
-Alex, Klaus t'as juste demander de ne pas me laisser entrer, pas de me torturer moi et celle qui m'accompagnait.
-Oui, mais ça n'aurait pas été drôle! Et puis il ne m'a jamais dit que je n'avais pas le droit de le faire.
-Si tu l'a touche, il te tuera. Dit la blonde.
-Pourquoi? Klaus ne tuerait pas l'un de ses précieux hybrides. Et pourquoi je n'aurais pas le droit de la toucher? Demanda-t-il à l'Orginels tandis qu'il s'approchait de moi, menaçant.
-Fais-le et je te jure que tu vas le regretter. Après si tu ne tiens pas à la vie....
-Tu bluffs. Dit-il
-A toi de deviner. Répondit-elle.
-Qui est-t-elle?
-Tu sais que tu peux aussi me poser les questions directement? Intervenais-je
-D'accord, qui est-tu? Demanda-t-il, toujours avec son air sadique.
-Où est Matt? Demandais-je
-L'humain? Qu'est ce qu'il a avoir avec ça?
-Je ne veux pas qu'il meurt, et elle non plus. Répondit Rebekah qui venait de se prendre une balle en bois, venant de la machine.
-Je répète: Qui es tu? Demanda-t-il, visiblement énervé.
-Je répète: Où est Matt? Dis-je
-Quelque part, en vie. Ça te vas? Alors maintenant qui es-tu?
-La fille qu'il ne faut pas tuer. Répondit l'Originels. Tu veux une preuve?
-Oui...Répondit le brun, méfiant.
-Ok, va dans l'atelier de Klaus, prend son carnet de croquis et ramène le. Je ne voyais pas du tout de quoi Rebekah voulait parler, peut être voulait-elle faire diversion?
-Je n'ai pas le droit d'aller dans son atelier.
-Oh, allez! Vas-y! On dirait un gamin qui a peur de se faire disputer par sa maman! Hurla Rebekah
-Qu'est ce qui me dit que ce n'est pas un piège? Demanda Alex.
-Qu'est ce qui te dit que s'en est un? De toute façon, on ne peut pas s'enfuir.Répondit-elle.
L'hybride disparue un instant, puis réapparut avec le carnet.
-Regarde. Dit Rebekah.
Alex regarda les croquis, et regarda les dessins, sans doutes choqué par la beauté des dessins de Klaus. 
-Mais c'est toi. La fille qu'ils passent son temps à dessiner. On croyait que c'était....Pas un bébé vampire, pas toi. Non? Tu es Caroline?
-Oui...Dis-je, perturbée.
-Bon, tu nous laisses sortir? Demanda Rebekah, impatiente.
-Tu vas allez libérer l'humain.  Dit l'hybride.
-Oui et?
-Klaus me tuera si je le laisse partir.
-Je croyais qu'il ne tuait pas ses hybrides. Dit-elle, ironique.
-Détache moi, Klaus ne veut pas me faire de mal. Il ne voudrait pas ça. Fait ce que veux Klaus. Dis-je, sachant parfaitement comment parler à un hybride asservis.
Alex s'approcha et me délivra.
-Je ne peux pas te libérer, Rebekah. Dit l'hybride.
Je regardais partout dans la pièce, repérant l'arme la plus proche, ne voulant pas laisser Rebekah ici. Je me rua vers le pieu, m'apprêtant à me jeter sur Alex. Mais celui-ci sortit un pistolet à balles en bois.
-Klaus m'a dit de tuer toute personne qui voudrait m'attaquer à part lui. Dit-il
-Et maintenant? Demandais-je, tétanisée.
- Maintenant, je vais te tuer.»






Coucou! Alors je suis consciente que est loin d'être mon meilleure chapitre mais je le trouve pas mal. Mais ce qui compte c'est votre avis! Et oui désolé Elena ( qui est pourtant l'un des personnages principaux voir le principaux avec Caroline de mon histoire) n'est pas très présente même si on en parle beaucoup.
Caroline et Rebekah? Leur discussion? Caroline qui veut sauver l'Orginels?
Alex? (Je pense peut être le faire devenir plus important en fonction de vos avis) C'est Derek Hoechlin (Teen Wolf) qui est l'ex de Candice Accola! (Caroline)
Klaus et ses dessins?
Bonnie qui a perdu ses pouvoirs?
Elena qui se fait passé pour Katherine, pensez vous que cela va lui attirer des problèmes?
Le plan suicide de Damon?
Elena qui rend son collier? Le mot qui va avec?
Bref, ce chapitre?
Spoilers sur le chapitre 21: Elena n'aurait jamais du dire qu'elle s'appelait Katherine..
Heart breaker

Posté le 07.04.2013 à 22:29 - nombre de commentaires : 0  Nombre de vues : 253

 >> Lis les commentaires et participe !


barre blog

Chapitre 19: Loin de tout


PDV Elena
« Je m'en veux tellement si tu savais! Je sais que je leur ai sauvé la vie. Mais j'aurais dut y aller pour être sûre que tout fonctionne, au lieu de faire confiance à Katherine....
J'ai refusé de vivre cette vie parce que je ne voulais pas servir de poche de sang destinée à créer une armée de monstre. Et surtout je ne voulais pas que mes descendants aient à vivre cela. J'espère que tout c'est bien passé et que Katherine a réussit. J'aurais juste voulu leur dire au revoir. J'aurais du aller au Mystic Grill, mais si j'étais partie le soir je n'aurais pas eu assez d'avance sur Klaus. J'espère au moins qu'ils auront ma lettre. Une chose est sure: Je ne pourrais jamais oublier aucun d'entre eux. Les Salvatore ont changé ma vie. Caroline et Bonnie sont mes meilleures amies que j'ai protégées et qui m'ont protégé de tous les dangers. Matt, il a été mon premier amour et mon meilleur ami, toujours là pour moi. Tyler m'a sauvait la vie et il est un ami. Et surtout, Jeremy, j'espère qu'un jour il se reconstruira. Mais comment être normal après cela?
Je dois recommencer ma vie et faire comme si tout été normal. Me dire que tout cela n'était qu'un rêve, ne me convaincre que rien de tout cela n'à exister. De toute manière je ne pourrais jamais les revoir.
Tu sais quel est le pire? C'est que je mourrais en sachant qu'il me déteste pour ce que j'ai fait.  »
Je fermais mon journal et regarda par la vitre du train qui m'emmenait loin, très loin de chez moi.


PDV Katherine ( et oui elle est bien de retour)
J'étais assez fière de ma réplique face à Rebekah. Je dois avouer qu'Elena avait fait un super plan, comme quoi on est de la même famille. Bien sur Damon m'avait téléphoné dans les deux minutes pour que je rapplique. Voilà pourquoi je me tenais dans le salon des Salvatore, devant tout le petit groupe qui me dévisageait.
«-Bon, elle est où? Demanda Stefan
-Je ne sais pas.
-Ecoute Katherine, si tu ne me le dit pas tout de suite je te jure que Hurla Damon avant que je l'interrompe.
-JE NE SAIS PAS! T'es sourd où quoi? Tu crois vraiment qu'Elena et Elijah me font assez confiance pour me dire où elle est? T'es con ou tu le fais exprès?
-Donc on n'a aucun idée d'où elle est! Super! Comment on va la retrouver?  Demanda Blondie
-Vous ne pouvez pas. Elijah s'est assuré de cela. Faux nom, faux papier, fausses origines, hypnotisation de tout ce qui ont fait ça et de tout ceux qu'il l'on vu... Bref, impossible de la retrouver.
-Bas il va falloir! Hurla Jeremy, les larmes aux yeux Je vais pas laissé ma soeur faire cette connerie!
Il me paraissait si fragile, j'en avais presque de la peine de le voir souffrir comme ça.
-Ecoute mini Gilbert, ta soeur est partit, il va falloir faire avec. Elle ne reviendra pas. Elle a a fait ça pour vous sauver elle, et sa descendance.
-Et pourquoi tu l'as aidé toi? Me demanda Damon en me hurlant dessus.
-Peut être que je ne voulais pas que vous mourriez. Dis-je sarcastiquement même si je le pensais.
-On fait comment pour Matt? Demanda la Bennet
-On va le chercher et faire un beau massacre. Dit Damon
-Tu tiens à Matt toi? Demanda Caroline
-Non, mais ça me donne une excuse pour tuer tout les hybrides de Klaus et lui enfoncer ce putain de   pieu en chêne blanc dans son putain de coeur! Hurla Damon
-Mais il va te tuer! Il te faut un plan! Dis-je
-Je m'en fou qu'il me tue! Cria-t-il
-Mais t'es débile! Tu n'aurais jamais fait ça avant!
-Comme je t'es l'ai déjà dit, je n'aurais jamais fait ça pour toi. Mais pour elle si! Me répliqua-t-il
Non mais pour qui il se prend?
-Si tu y vas seule, c'est sur que tu vas mourir. Je dois te rappeler que si Klaus meurt, nous aussi?  Damon, laisse nous au moins faire un plan. Le supplia son frère.
-Bon...d'accord. Dit-il. Qui en est?
-Moi! Cria Rebekah qui venait d'arriver, pleine de sang. Il a refusé que je libère Matt.
-Et le sang là c'est pour? Demanda Jeremy, inquiet pour son meilleur ami.
-Ah ça! Celui d'un hybride qui a eu le malheur de vouloir me faire sortir.
-Ok...qui d'autre? Demanda Stefan
-Moi. Dit la sorcière
-Moi aussi Dit Tyler
-De même. Dit le mini Gilbert.
Stefan me regarda avec insistance
-Ah non! Je ne vais pas me lancer dans un plan suicide!  Et d'ailleurs vous allez tuer toute la lignée dont JE fais partit!
-Si tu es sure de savoir sauver ta peau, participe à ce plan. Parce qu'on va le faire. Dit Bonnie.
Je capitula.
-Ok...Mais si Klaus nous attrape, je n'y suis pour rien!
Stefan sourit et se tourna vers Caroline
-Caro?
-Heu...Dit-elle en regardant Bonnie.
-Caroline! Hurla Tyler. On en est la à cause de toi, il fait tout ça parce qu'il croit que TU est morte donc je crois que la moindre des choses et de nous aider! Pense à Elena, ta meilleure amie!
Blondie tremblait, elle semblait luter contre elle même.
-Et si avant de faire le plan, on essayé de lui dire que je suis en vie? Et si ça marche pas, on fera le plan, promis.
-Non mais tu rigole là! Hurla Damon
-Stefan...Supplia Caroline
-Bon...D'accord mais tu fais très attention et tu n'essaye pas de faire n'importe quoi pour que ça marche, ok?
-Non mais je reve! Hurla le second Salvatore
-Tu vas vraiment la laisser faire ça? Demandais-je, outrée. 
-On peut au moins essayer. Dit-Stefan
-Merci. Répondit la blonde.
-Tu es sure de pouvoir le faire? Demanda Bonnie
-Absolument pas mais il va falloir. Répliqua-t-elle.
Tyler attrapa Caroline par le bras.
-Caroline...Si il t'arrive quelque chose, je ne m'en remettrais jamais.
Blondie lui sourit
-Il ne m'arrivera rien. Elle allait partir quand je l'attrapa par le bras.
-Quoi?
-Vous ne voulez pas lire la lettre d'Elena avant? Au cas où vous mourriez... » Dis-je
Stefan hocha la tête. Damon lui, attrapa la bouteille de Bourbon est en bu la moitié avant de me dire de lire, surement parce qu'il ne voulait pas qu'on entendent les sanglots dans sa voix.
Je déplia la lettre et commença à lire:

«Avant toute choses, je tiens à vous dire que je suis vraiment désolé de vous faire çà. Vous devez me détester, j'en suis consciente... J'espère tout de même que vous garderez en tête les quelques bons moments que j'ai partagé avec vous.


Jeremy,
Je m'en veux. Comment te dire à quel point je m'en veux de t'abandonner dans ce monde? Tu as perdu tes parents, ta tante, ton oncle, tes deux petites-amies...et maintenant ta soeur? C'est horrible, je sais que tu m'en veux et cela me tue. Tu es le meilleur des frères, courageux et déterminé. J'espère que tu auras une vie plus calme, après tout cela. Mais comment oublier? Je ne sais pas. Je suis sure que tu trouveras la fille qui réussira à te faire oublier ta souffrance. Peut etre est-ce Bonnie? Un seule moyen de le savoir...
Je sais que Bonnie, Caroline, Matt, Tyler, Stefan et Damon veilleront sur toi comme tu veilleras sur eux.
Je crois que je n'ai jamais pleurer ainsi. Excepté pour l'enterrement de nos parents et de Jenna. Ils seraient fière de toi tu sais, comme je le suis.
Je n'espère qu'une seule chose: que tu réussisses à me pardonner un jour. Car tu es et tu resteras toujours mon frère.
Je t'aime, Jer.


Bonnie, Caroline
J'écris pour toute les deux car je ne peux pas imaginer l'une sans l'autre. Vous êtes mes piliers. Je vous connait depuis tellement longtemps, et pourtant, vous arrivez toujours à me surprendre. Vous êtes si forte....J'aimerais être comme vous mais je ne suis pas forte, la preuve je n'ai pas eu le courage de vous dire au revoir. Vous êtes comme des soeurs pour moi.
Faites tout ce qui vous plait dans votre vie et ne vous séparez jamais, avancez ensemble.
Bonnie tente ta chance avec Jer.
Caroline, je ne suis pas bête tu sais. Si tu aimes Tyler, pardonne lui. Mais je sais qu'il y a quelqu'un d'autre et je sais qui c'est. Réfléchis-bien, s'il te plait réfléchis. Mais si tu es sure, fonce! Ne crois pas que c'est mal. Et puis qui suis-je pour te juger?
Prenez soin de vous.


Tyler,
Je te suis éternellement reconnaissante  pour m'avoir sauver. Et surtout pour avoir su rendre Caroline heureuse. Toi et elle c'est magique! Mais si elle veut partir...laisse la, c'est mieux pour elle. Si tu l'aimes laisse la s'en aller.
Prends bien soin de toi.


Matt,
Tu es mon meilleure ami, et tu le seras toujours. Tu es le premier garçon que j'ai aimé même si tu sais que toi et moi c'est mieux en amitié. A chaque fois que je te vois, des centaines de souvenirs remontent en moi. Quand nous étions ensemble, avant....avant tout ça.
Tu as su me comprendre même dans les pires moments. Je crois que tu es l'une des personnes qui me connait le mieux.
J'espère que tu auras une magnifique vie, tu vas me manquer.

Stefan,
Rien que d'écrire ton nom me fait pleurer. Tu a été, tu es et tu sera toujours l'amour de ma vie. Tu es celui qui m'a redonné le gout de vivre, celui qui ma donné envie de sourire, envie de me lever chaque matin dans l'unique but de te voir. Tu es mon sauveur, autant au sens littéral que figurer. Je te suis éternellement reconnaissante, j'ai tout fait pour te sauver.  Je me suis battue de toute mes forces pour te sauver et j'ai réussis. Je suis fière de toi si tu savais... J'espère que tu retrouvera une fille qui pourra t'aimer comme moi je l'ai fait et que tu aimeras comme tu m'aimais. Sache que rien que pour cela, j'adorais cette fille. Tu as le droit au bonheur. Si un jour, tu es tenté de replonger dans tes démons et de tuer, pense à moi. Dis-toi que même si je ne suis pas physiquement là, je suis toujours au près de toi, et que je veux que tu t'en sorte. Je veux que toi et ton frère restiez soudés, même si il dit ne pas avoir besoin de toi, va vers lui, car il a besoin de son petit frère comme toi tu as besoin de ton grand frère. Je suis désolé de n'avoir fait qu'hésiter entre toi et Damon, de t'avoir autant fait souffrir. Crois-moi, je m'en veux. Le fait de ne plus jamais vous revoir m'évite de choisir...
Tu vas me manquer, tu n'imagines pas à quel point.
Puis-je te demander un service? Veille sur mon  frère même de loin. Je sais que tu en es capable, tu es la personne en qui j'ai le plus confiance.
Je t'aime Stefan, et je t'aimerais toujours, ne l'oublie jamais.


Damon,
Comment te dire en quelques lignes tous ce que ton nom m'évoque? Je ne sais pas. Ne fais pas quelque chose de stupide, ne tue pas, ne détruis pas et surtout ne te détruis pas. Je t'entends déjà dire que tu n'es pas Stefan. Je le sais ça, crois moi, je le sais. Tu m'as dis avoir retrouver ton humanité, alors, s'il te plait ne l'a perd pas. Elle est ce qu'il y a de plus beau en toi. Bien que je pense qu'elle est toujours été là, si on ressent on a forcément une humanité. Et comme tu as tellement soufferts ..Et tu sais quel est le pire? Je suis probablement la personne qui t'es le plus fait de mal. Je m'en veux à un point. Je t'ai briser le coeur des dizaines de fois, je t'ai fais espérer.... Mais je tiens à toi Damon, plus que tu ne peux l'imaginer. Vivre sans toi m'est quasiment impossible. Tout va me manquer chez toi, tes moqueries, tes blagues débiles, ton sourire en coin arrogant, tes magnifiques yeux où j'ai l'habitude de me noyer, ta capacité à me faire oublier tout mes problème, danser avec toi.... Et je pourrais continuer pendant des heures. Tu es une partie de moi. Tu m'as protéger de tout, tu m'as sauvé la vie tellement de fois, je t'en suis éternellement reconnaissante.
Tu me mérites Damon et crois moi tu mérites même mieux que moi. Tu mérites d'avoir quelqu'un qui n'hésiteras jamais entre toi et un autre. Tu mérites de vivre l'amour, arrête de croire le contraire.
Sois toujours là pour ton frère et laisse le être là pour toi.
Je crois que je vais regretter ce que je vais écrire mais je ne te reverrais jamais donc....
Tu vas me dire que c'est impossible car j'aime Stefan, mais franchement, est-ce que quelque chose dans nos vies est normales?
Donc voilà: je t'aime, Damon.


Je ne vous oublierez jamais, pardonnez-moi.»
Elena.


Coucou, où plutot re coucou!
Alors oui j'ai déjà posté un chapitre aujourd'hui mais comme je vous avez longtemps fait attendre.
Que pensez vous de ce chapitre?
Du plan?
De la lettre?
Katherine a-t-elle réellement fait ça juste parce qu'elle tient au Salvatore?
Heart breaker

Posté le 07.04.2013 à 22:28 - nombre de commentaires : 0  Nombre de vues : 254

 >> Lis les commentaires et participe !


barre blog

Chapitre 18: Ma révérence


PDV Elena
« Deux jours, deux jours que je ne leurs ai pas parlé. Je ne veux pas avoir à leur expliquer ce que
« vous dire adieu » signifie, répondre aux questions qu'ils m'avaient posé et celle qui me poseront. Je ne m'en sens pas capable. Voilà pourquoi cela fait deux jours que je suis enfermée dans ma chambre. A attendre. Attendre quoi ? Je ne sais pas. La fin peut être.  Ils ne doivent surtout rien savoir, Jeremy ne me laisserait jamais partir, Caroline me hurlerait dessus en me demandant si je n'en ai pas assez de souffrir et finirait par aller se battre avec Klaus, même si ce combat est perdu d'avance, Stefan, voulant me protéger, se sacrifierai à ma place et Damon lui, il irait se battre avec toutes les personnes possibles et imaginables et m'enfermerait quelque part.
Donc je pense qu'ils ne doivent rien savoir. Que me conseilles-tu cher journal ? Partir sans dire au revoir ? Ou les affrontait en passant mes derniers moments avec eux ?        
Je ne sais pas....Surtout que j'ai reçus un appel d'Elijah, me disant que cela va se faire demain matin, très tôt. Je devrais surement passer cette dernière journée avec mes amis. Et je crois que je vais le faire.
Mais j'ai peut-être une échappatoire à tout cela. Je te laisse,  je dois voir quelqu'un qui, peut-être, pourrait tout changer. »


PDV Caroline
Elena nous avait donné rendez-vous au Mystic Grill. Et quand je dis « nous », c'est nous tous. Stefan, Damon, Jeremy et même Bonnie étaient présent. Mais malheureusement, Tyler était là aussi... Je ne savais pas quoi lui dire après notre dernière...confrontation ? En tout cas, je ne me sentais pas de rester assise en face de lui pendant 3 heures à se regarder dans le blanc des yeux. Mais que faisait Elena ?
Après une demi-heure d'attente insupportable, à tel point que j'ai dus empêcher Damon d'allait chercher Elena de force chez elle, en même temps dix minutes de plus et je l'aurai ramené ici également. Elle arriva enfin, elle s'avançais vers nous d'une démarche assurée que je ne lui connaissais pas, elle était vêtue d'un jeans noir skinny que je n'avais jamais vu, d'un pull gris très décolleté que je n'avais jamais vu non plus, d'une veste en cuir noir brillante, encore quelque chose qu'elle n'avait pas dans son armoire il y a deux jours, et d'une paire de bottines, noir également, à talons aiguilles. Elle avait également bouclé ses cheveux et avait charbonné ses yeux. Elle me faisait penser à Katherine...Mais elle s'était surement habillée comme ça pour se donner le courage de nous affronter.
« -Elena ? Demanda Bonnie, pas très sure qu'elle
-Bonnie ! Je suis si contente que tu sois venue ! Dit Elena en s'asseyant, on aurait presque dit qu'elle était ironique.
-Bon, c'est quoi ce look ? Demandais-je
-Bon, si au lieu de détailler tes fringues, tu nous dises qu'est-ce que tu voulais dire pas adieu ? Demanda Damon, visiblement pressé même si il l'a détaillé également.
Elena sembla réfléchir à ce qu'elle allait dire, comme si elle avait peur de nous blesser, ou de se faire blesser...
-Rien, Damon. Dit-elle
-Elena, tu ne nous a pas fait venir pour me dire qu'il n'y avait rien ! Parce que ton excuse bidon, elle marche aussi bien par téléphone ! Tu vas me dire quoi, « j'avais plus de forfait » ? Répliqua Damon, ironiquement
-Non, je voulais juste vous convaincre que ce n'était rien, que j'ai cru quelque chose qui ne va jamais se produire. Tenta Elena
-Elena ! Hurla Bonnie
-C'est vrai ça ? Demanda Jeremy
-Oui mais si vous me laissiez en placer une, je pourrais vous expliquer que Elijah m'a appelé en me disant qu'il avait réussi à convaincre Klaus de ne rien faire. Dit Elena, très posément.
-Et que voulait-il faire ? Demanda Stefan
-Me vider de mon sang, je suppose. Répondit-elle sarcastiquement
-Donc c'est finit ? Demandais-je
-Oui, Caroline. Et si on fêtait ça ? Me répondit Elena
-Il est 9h30 du matin, Elena. Dit Damon
-Et alors ? Je te donne une bonne raison de t'être lever avant 10 heures. Répliqua-t-elle, un sourire aux lèvres.
Je pris mon verre et le leva en direction d'Elena :
-A ton retour parmi nous !
Elena leva son verre également et me regarda droit dans les yeux.
-A mon retour.»

Quelques minutes plus tard....
PDV Caroline
Nous nous amusions comme des fous. On aurait dit l'époque sans problème, où tout le monde s'entendait avec tous le monde. Avant les vampires, avant tous ça.... Quand nous étions tous humains.
«-Je sais à quoi tu penses! Me dit Bonnie en augmentant le volume de ma musique préféré.
-Tu t'en souviens?
-De cette époque? Et comment, j'y rêve tout les jours! Me répondit-elle.
Je regardais Stefan faire tourner Elena et souris. Ils avaient l'air si humain, meme le regard jaloux de Damon me paraissait banal, j'avais meme l'impression qu'Elena en rigolait.
-On ne pourra plus jamais être comme ça. Lui dis-je
-Non...Toi tu es un vampire... Mais même moi, Elena, Jeremy, Matt...Comment vivre normalement en sachant tout ça? Me demanda-t-elle
-Vous ne pouvez pas. Répondis-je en hurlant par dessus la musique.
Elle me sourit et me répondit:
-Exactement. En plus on ne pourra jamais rien dire à personne, sous peine de se faire interner...
Je rigolais tout en buvant ma vodka orange.
-Bonnie, je peux te poser une question?
-Bien sur Caroline!
-Tu crois que si on est attiré par le mal, on est quelqu'un de mauvais? Mais pourquoi j'avais dit ça! Caroline, pose cette vodka!
-Que veux tu dire? Me demanda-t-elle, perplexe
-Si on hésite entre quelqu'un de bon, et quelqu'un de mal. On est mauvais?
-Pas nécessairement.. . Par exemple, tu sais ce que je pense de Damon?
-Oui je sais.
-Et bien est ce qu'Elena est mauvaise?
-Non, bien sur que non.
-Tu as ta réponse, Caroline.
Je me surpris à faire un petit sourire.
-Mais pourquoi tu me posais cette question? Demanda-t-elle
-Oh pour rien.... Tu sais Tyler...
-Tyler n'est pas mauvais. Enfin pas trop. Il est le bon...alors qui est le mauvais? Demanda-t-elle.
Je ne réussis pas à répondre. Enfin sauf si "heu...bas..heu" compte comme une réponse.
-Oh mon dieu! Hurla Bonnie, en ayant, visiblement compris. Tu es attirée par Klaus!
Bien évidemment, la musique s'était arrêtée pile à ce moment là, c'est plus marrant! J'avais les regards entre l'étonnement, et le dégoût d'Elena, Stefan, Damon, Jeremy et bien sur Tyler posés sur moi.
Tyler me plaqua contre le mur à vitesse vampirique. Il avait l'air énervé, triste et déçus. Oui, c'est ça, déçus.
-Caroline, dit moi que ce n'est pas vrai? Hurla-t-il
-J'ai jamais dit que cela l'était!
-Oui mais tu n'as pas dit que ce ne l'était pas. Est-ce vrai? Demanda-t-il
-Et bien... être attirée par quelqu'un ne veux pas dire l'apprécier...
-Putin Caroline!
-C'est bon Tyler, lâche là. Dit Stefan.
-Comment tu as pu me faire ça? Me demanda Tyler
-Je n'ai pas fait exprès! Et puis ça ne veux rien dire! Ce n'est pas parce qu'il est beau, cultivé et charmant avec moi que j'ai couché avec! Et voilà la troisième vodka parle! Je comprend pourquoi il ne faut pas boire maintenant, surtout vu ce qui s'est passé la dernière fois que j'ai bu...
-Il est quoi? Tu viens de dire qu'il était charmant, beau, et cultivé? Mais on est pas dans Cendrillon Caroline! C'est un monstre ce mec! Intervins Damon
-Plus que toi? Demandais-je en me détachant de Tyler. Est-ce qu'il a tué plus que toi?
-Oui! Répliqua-t-il
-Parce qu'il est plus vieux que toi! Mais si tu n'avais pas rencontré Elena, tu ferais quoi là? Hein Damon? Combien de gens tu aurais tué et combien de personnes tu tuerais? J'ai aussi tué Damon! Je ne vois pas en quoi Klaus est pire que l'un d'entre vous. Dis-je en regardant les deux frères. Toi Stefan, tu sais que je te respecte et que tu es mon amis. Mais combien de personnes as-tu tués dans tes périodes "rippeur"? Certes, il a tué Jenna, mais si ce n'était pas quelqu'un que l'on connaissait ça n'aurait choqué personne. Et oui, il a tué Elena mais c'était pour avoir ce qu'il a toujours voulu, une famille. En plus elle est vivante! Franchement quel vampire sur cette terre n'a commit aucun crime? Pas vous en tout cas, et pas moi. Alors certes c'est un monstre mais nous aussi, Damon, nous aussi! Et je n'ai jamais dit que j'étais amoureuse de lui non plus! Criais-je. Non mais j'ai bu combien de vodkas?
Ils me regardèrent tous sans savoir quoi dire, étonnés.
-Et bien tu le défends bien pour une fille qui est censé être morte. Dit une voix que je connaissais trop bien. Nous nous retournions tous pour voir de qui il s'agissait.
-Rebekah? Demandais-je, rouge de honte.
En guise de réponse, l'originelle me plaqua contre le mur, décidément...
-Est-ce que tu as la moindre idée de l'état dans lequel tu l'as mit? Hurla-t-elle
-Tu te préoccupe de lui maintenant? Demandais-je, ironique
-Quand il passe sa journée à hurler contre n'importe qui, à dessiner des centaines de croquis de toi, à prendre Elijah pour un punching-ball-ball et à boire des litres d'alcool et de sang tout en me disant qu'il va très bien: oui. Mais je suis sure qu'il va etre ravie d'apprendre que les Salvatore ont mentit et que tu es en vie. Dit-elle sarcastiquement
-Tu ne lui diras pas. Dit Damon
-Et pourquoi cela? Demanda-t-elle
-Il va nous tuer. Répondis Stefan
-C'est pas mon problème! Dit Rebekah. Elle se tourna vers Elena, me laissant donc tomber à terre, qui  jusque là s'était contenter  d'observer la scène. Tu leur à dit?
-De quoi tu parles? S'énerva Damon
-Si tu ruines son plan, Klaus t'en voudra. Pourquoi faites-tu cela? Demanda Elena, toujours très calme.
-J'ai mes raisons. Tu leur dit où je le fais ? De toute manière tu partiras.
-Elijah m'avait promit que je pourrais partir sans qu'ils ne le sachent.
-Je ne suis pas mon frère.
-Bon vous m'expliquez? De quoi elle parle? Demanda Damon
-Personne ne devait savoir ce qui allait se passer. Pourquoi ne pas suivre le plan? Klaus aurait eu ce qu'il voulait et ils seraient en vie. Dit-Elena, en ignorant le Salvatore.
-Ils ne t'auraient jamais abandonné. Hurla l'originelle
-Si on suivait le plan: si!
-Merci de m'ignorer! Répliqua Damon
-Ils t'aime Elena! Il se serait venger sur moi! Dit Rebekah à Elena.
-Heu...Tu es une originelle, tu n'as pas peur d'eux! Et tu aurait pu partir! Donc quelle est la vrai raison? Demanda Elena en s'approchant de Rebekah
-Tu n'as pas besoin de le savoir. Bon qui veux savoir le plan? 1,2, 3 personnes?
-Tu as intérêt à me le dire dans les deux secondes! Menaça Damon
-Elena tu le fais ou je le fais? Demanda Rebekah
-Je le fais, pousse toi. Dit Elena en bousculant l'Originels et en se mettant debout sur le bar.
-Elena? Demanda timidement Jeremy
-Alors quand Damon s'est fait briser la nuque par Elijah...Il m'a expliqué que Klaus veut  mon sang pour créer d'autre hybrides sous peine de tous vous tuer.
-Mais pourquoi il t'a laissé tranquille avant, pourquoi? Demanda Stefan
-Parce que vous avez eu la brillante idée de faire croire que Caroline était morte! Dit Elena, sarcastiquement. Donc il veut se venger et créer d'autre hybrides, mais si il pompe mon sang il n'en aura pas assez. Il veut donc que je vienne avec lui pour lui servir de poche de sang ambulante pour le reste de ma vie, et bien sur, que j'ai au moins un enfant pour perpétuer la lignée des Petrova, et qu'il puisse toujours avoir un double qui va naître. Et comme je ne veux pas que vous mouriez, en bonne martyre que je suis, j'ai accepté en échange de faire croire à ma mort pour qu'aucun de vous ne me cherche. Voilà! Vous voulez que je répète plus lentement?
-Il a quoi? Hurla Damon en plaquant Rebekah contre le mur. Elle se dégagea très facilement.
-Et maintenant Elena est obligée de partir sinon vous mourrez, et c'est tellement facile de tuer un humain ou un vampire comme vous. Rigola l'Originels. Allez attaquer mon frère! Dit-elle, plus sérieusement
-Pourquoi tu veux qu'on le fasse? Demanda Bonnie
-Bon ok...disons que pour presser Elena et pour se venger d'avoir tuer l'autre blonde, il veut quand même tuer quelqu'un, et je ne veux pas que cette personne meure.
-Mais on est tous là! Dis-je. Je vois pas de quoi tu oh mon dieu Matt!
-Oui, Matt...Murmura l'Originels. Mais mon frère va le tuer car il veut ses hybrides.
-Et si on lui dit que Caroline n'est pas morte? Demanda Stefan
-Ca ne ferait que l'énerver d'avantage. Il va prendre Elena, c'est sur.
-Et si je ne suis plus là? Demanda Elena
-Tu n'auras pas le temps de partir.
-Et si je l'étais déjà? Répondit Elena en souriant
-De quoi tu parles? Demanda Damon
-Et si j'avais pris le train ce matin et qu'Elijah m'avait aidé à fuir. Si, après vous avoir laissé une lettre, j'étais partis, sans me retourner?
-Déjà tu es là et Klaus les aurait tué.
-Pas si j'ai déjà un coup d'avance et qu'il ne sait pas tout de suite que je suis partis.
-Elena je ne suis plus tes suppositions. Dit Jeremy
-Ce ne sont pas des suppositions mais des faits. Dommage que Barbie Klaus est anéantit ce, je dois l'avouer, superbe plan.
-Mais tu es là! Hurlais-je
-Peut être pas. Et si je faisais ça? Dit Elena en se jetant à vitesse vampirique sur Rebekah la plaquant au sol. Alors Rebekah, ça fait quoi de s'être fait rouler par une humaine de 18 ans?
-Katherine....Articula la soeur de Klaus
-Tu me reconnais? En attendant Elena est quelque part où vous ne l'a trouverez jamais, ni toi, ni ton frère, ni personne. Et elle ne reviendra jamais. Sur ce, Katherine partit, en faisant claquer ses talons.
A cet instant, une seule phrase résonné dans ma tête: "Et elle ne reviendra jamais"....






Coucou! Alors je ne compte même plus le nombre de semaines que j'ai mit à écrire ça, et j'en suis vraiment désolé, mais bon je crois que ce chapitre et le plus long que j'ai fait.
Heart breaker

Posté le 07.04.2013 à 22:27 - nombre de commentaires : 0  Nombre de vues : 260

 >> Lis les commentaires et participe !


barre blog

1  2  3   Suivant > Fin >>


Mentions légales / Nous contacter